Retour vers le futur: A quoi va ressembler notre vie en 2045?

SCIENCE-FICTION Comme les créateurs du film d'anticipation, «20 Minutes» a imaginé notre quotidien dans 30 ans...

T.L.G.

— 

Extrait du film «Retour vers le futur» (1985).
Extrait du film «Retour vers le futur» (1985). — REX FEATURES/SIPA

En 1989, Robert Zemeckis et Bob Gale imaginent les héros de Retour vers le Futur II voyager dans le temps. Marty Mc Fly et « Doc » utilisent une DeLorean volante pour rejoindre le... 21 octobre 2015. Cette journée est l'occasion pour 20 Minutes de faire ses prédictions, et dresser un tableau de notre vie en 2045.

>> A lire aussi: Internet... Météo... Réhydrateur de pizzas... Les prévisions ratées du film pour 2015

Médecine informatisée: vaincre la mort?

La médecine du futur devrait être bouleversée par l’apport des nouvelles technologies. Demain, votre médecin pourrait poser son stéthoscope et changer sa mission: traiter les milliards d’informations qu’on disposera sur chaque malade. Le séquençage ADN sera personnalisé, assurait Laurent Alexandre à 20 Minutes.

Le chirurgien, fondateur de DNAVision, estime ainsi que le cancer pourrait être maîtrisé à l’horizon 2030 grâce à aux nanotechnologies et à l’augmentation de la puissance informatique, prédisant la fin possible des médecins sous la forme que l’on connaît aujourd’hui. « Ce volume énorme de données ne peut plus être traité par un cerveau humain. Il faut des ordinateurs des systèmes experts, des algorithmes. Cela suppose que les médecins se forment à ces techniques qu’ils ne comprennent pas aujourd’hui ».

Pour quelles conséquences ? Les partisans du transhumanisme, très présent aux Etats-Unis, espèrent allonger la vie humaine, jusqu’à 500 ans. Et bientôt vaincre la mort?

Imprimer des objets à la maison

Nos imprimantes bientôt remplacées par des imprimantes 3D ? Outre les prothèses médicales à bas prix, la démocratisation de telles machines pourrait révolutionner la production de biens. « On peut penser que d’ici 30 ans, votre machine à café imprimera votre tasse avant de mettre le café dedans », s’enthousiasme Thierry Oquidam, informaticien membre de l’association américaine E-Nable.

« On n’aura aucune raison d’utiliser les mêmes assiettes ou couverts tous les jours, tout pourra être recyclé. On pourra également faxer des objets », précise-t-il. En août dernier, des chercheurs du MIT présentaient une imprimante 3D capable de fabriquer des objets en utilisant jusqu’à dix matériaux différents. « Cela ramènera les technologies de fabrication à l’échelle de l’individu. Pourquoi ne pas imaginer imprimer son téléphone à la maison? ».

Transports autonomes… et volants ? 

La voiture sans chauffeur est encore à l’état de prototype mais pourrait vite se généraliser. Plusieurs constructeurs planchent actuellement sur de tels projets. « En 2035, les voitures sans conducteur représenteront 9 % de la flotte mondiale. Et presque 100 % en 2050 », prédit Egil Juliussen, directeur de recherche au sein du cabinet IHS Automotive au Monde. En rêvant un peu, imaginons les premières voitures volantes tutoyer les nuages en 2045. Deux compagnies travaillent sur les premiers modèles: Aeromobil (Slovaquie) et Terrafugia (États-Unis).

Des robots partout

 

Nous n’échapperons pas aux robots. Les machines devraient continuer à remplacer l’homme pour les tâches fastidieuses ou dangereuses (bientôt des armées de robots tueurs?) Reste l’épineuse question de l’intelligence artificielle, toujours plus avancée. « Notre robot restera toujours une machine à simuler, mais il le fera tellement bien que nous serons nombreux à croire qu’il nous aime vraiment », prévenait Serge Tisseron à 20 Minutes. D’ici 2045, des lois de la robotique comme imaginées par Isaac Asimov seront peut-être déjà votées...

Réalité connectée et augmentée

Notre quotidien sera toujours plus connecté. Les puces électroniques, insérées sous la peau, remplaceront nos différentes cartes et badges d’accès. Iront-elles jusqu’à améliorer notre mémoire et nos capacités ? Cinéma, jeux vidéo, sexualité… La réalité augmentée s’insérera également de plus en plus dans nos activités.