Sale temps sur la France: «Une "goutte froide" s’est installée sur le pays»

INTERVIEW Le prévisionniste à Météo France Sébastien Leas explique pourquoi la France connaît depuis mardi des températures bien inférieures aux normales de saison…

Propos recueillis par Nicolas Bégasse

— 

Illustration: un chien affronte le froid.
Illustration: un chien affronte le froid. — Mark Lennihan/AP/SIPA

Depuis le début de la semaine, à peu près partout en métropole, on se caille plus que d’accoutumée pour une mi-octobre. Pour comprendre d’où vient ce froid qui nous est tombé dessus d’un coup et savoir s’il va durer, 20 Minutes a interrogé Sébastien Leas, prévisionniste à Météo France.

Comment expliquer ces températures anormalement froides ?

Il s’agit d’air froid qui vient du grand Nord-Est – des pays scandinaves, de la Russie, des Pays-Bas - qui nous est retombé dessus. Résultat, une « goutte froide », une dépression froide d’altitude, s’est installée sur nous et y était encore ce jeudi. Elle a depuis commencé à se décaler vers l’Allemagne. C’est comme une petite bulle d’air froid, qui aujourd’hui se situe entre le golfe de Gênes et la Suisse, qui poursuit sa route vers l’Est en tournoyant sur elle-même. Mais elle a du mal à évacuer, c’est pour ça que depuis quelques jours cette « goutte », qui pilote tout le système, nous impose un temps froid et humide.

Ces températures sont-elles exceptionnelles ?

On est clairement en dessous des normales de saison : ce vendredi matin, on était dans des conditions de milieu ou fin novembre. C’est très précoce comme situation, mais ce n’est pas forcément une valeur record. Il n’y a qu’à Nantes qu’on a eu la gelée la plus précoce depuis l’ouverture de la station en 1945, et à Nîmes où la température ce matin a égalé le record de température minimum. Rappelons quand même que l’an dernier à la même période il faisait plus de 20°C à Paris. Mais évidemment ça ne veut pas dire que 2015 sera plus froide que 2014 dans son ensemble, pour ça il faut regarder les normales de saison qui couvrent une période de trente ans.

Comment va évoluer la situation ?

Demain on garde les effets de cette « goutte froide » qui apporte de l’humidité sur la moitié nord du pays, avec encore un peu de pluie. Le Sud est épargné, avec un temps tout de même voilé à l’Ouest mais dégagé à l’Est. Ça se gâtera pour le Sud dimanche avec des remontées pluvieuses, tandis que le Nord restera dans la grisaille avec une tendance au réchauffement et un retour à des valeurs de saison dans le courant de la semaine prochaine.