Quatre réponses scientifiquement plausibles à des questions raisonnablement idiotes

LIVRE L’auteur du blog BD « xkcd » donne de vraies réponses aux questions absurdes posées par ses internautes…

Nicolas Bégasse

— 

Illustration: neuf longueur d'ondes de lumière différentes du Soleil.
Illustration: neuf longueur d'ondes de lumière différentes du Soleil. — SIPANY/SIPA

« Il n’y a pas de questions idiotes, dit-on. C’est manifestement faux. » C’est par cette sentence que s’ouvre le livre Et si… ? (Flammarion), version papier et en français de la section du blog BD xkcd baptisée What if ?. Xkcd, pour ceux qui ne connaissent pas, est le site de Randall Munroe, ex-consultant en robotique à la Nasa et désormais auteur de BD à plein temps. Sur son blog, qui a connu un succès grandissant chez les geeks du monde entier au cours de ses dix ans d’existence, l’auteur propose aux internautes de lui poser des questions idiotes et s’échine à leur apporter une réponse scientifiquement plausible. « Il s’avère qu’essayer de répondre intelligemment à des questions bêtes peut nous ouvrir des horizons très intéressants », justifie Randall Munroe dans son bouquin. Pour en juger, 20 Minutes vous propose un petit échantillon des problèmes absurdes qui trouvent leur solution dans Et si… ?.

1 - Et si tous les humains sautaient et retombaient au sol en même temps ?

Munroe imagine que l’humanité entière se retrouve comme par magie dans le Rhode Island, le plus petit Etat des Etats-Unis. Serrés les uns contre les autres, on saute tous au même instant. A-t-on modifié l’orbite terrestre ? Le poids de la planète étant « supérieur à celui de l’ensemble de la population humaine d’un facteur de plus de 10.000 milliards », non, il ne se passe rien.

(c) Randall Munroe - xkcd

Mais ensuite ? L’humanité se retrouve concentrée sur la côte Est. Personne ne parle la même langue ni ne connaît la région. Comment rentrer dans son pays, comment ravitailler ces milliards de personnes ? Chaos, guerre et famine apparaissent rapidement, l’humanité est décimée. Et la Terre, elle, n’a même pas bougé.

2 - Si je m’élève dans les airs à raison de 30cm/seconde, que finit-il par m’arriver ?

Au moment de s'élever à 39km de hauteur avant de se jeter dans le vide, Felix Baumgartner a dû se poser la question. Randall Munroe nous apprend qu’au bout de 10 minutes, on aurait dépassé l’Empire State Building. Après deux heures, la température descend en dessous de 0°C. Vers la 5e heure, mieux vaut être chaudement vêtu pour ne pas mourir de froid. Au-delà de 8.000m, « le taux d’oxygène de l’air est trop faible pour entretenir la vie humaine ». Après la confusion mentale et les vertiges, les veines commencent à perdre de l’oxygène plutôt que d’en gagner. « Les chances d’attendre la huitième heure sont très minces », écrit l’auteur. Baumgartner, lui, a survécu. Mais il avait une combinaison d’astronaute.

3 - Et si, soudainement, le Soleil s’éteignait ?

Il y aurait des tas de conséquences positives : les éruptions solaires ne nous menaceraient plus, les satellites fonctionneraient mieux, l’astronomie serait facilitée, le commerce mondial irait beaucoup mieux car il n’y aurait plus besoin de fuseaux horaires… L’auteur ne cite qu’une conséquence négative : « On mourrait tous de froid. »

4 - Un séisme de magnitude 15 en plein New York, ce serait grave ?

Là, Munroe se montre lapidaire, répondant simplement que la planète serait détruite, carrément. Mais parce qu’il n’a cessé de décrire des cataclysmes durant tout son ouvrage, il décide de retourner la question et de s’intéresser aux magnitudes… négatives. On apprend ainsi que -1 correspond à un rugbyman qui heurte un arbre, -3 à un chat qui fait tomber votre téléphone de la table de nuit, -7 à une plume qui tombe au sol et -15 à une poussière se posant sur une table. « Pour changer, c’est bien de temps en temps de ne pas détruire le monde », conclut l’auteur.

(c) Randall Munroe - xkcd