Prix Nobel de chimie: Trois chercheurs récompensés pour des avancées face au cancer

DISTINCTION Tomas Lindahl, Paul Modrich et Aziz Sancar ont mis en évidence le rôle des cellules dans la réparation d'un ADN dégradé...

V.V. avec AFP
— 
Stockholm (Suède), le 7 octobre 2015. Les portraits des trois lauréats du prix Nobel de chimie décerné par le jury.
Stockholm (Suède), le 7 octobre 2015. Les portraits des trois lauréats du prix Nobel de chimie décerné par le jury. — JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Leurs recherches permettent de faire avancer la lutte contre le cancer. Le Suédois Tomas Lindahl, l’Américain Paul Modrich et le Turco-américain Aziz Sancar se sont vu décerner, ce mercredi matin, le prix Nobel de chimie à Stockholm (Suède) pour leurs travaux sur l’ADN. Les trois chercheurs ont mis en évidence le rôle des cellules dans la réparation d’un ADN dégradé, un résultat qui offre des applications dans les traitements contre le cancer.

Announcement of the 2015 #NobelPrize in Chemistry http://t.co/yzoGKjKsng
— The Nobel Prize (@NobelPrize) October 7, 2015

Les lauréats n’ont pas directement collaboré ensemble

Selon Le Monde qui a choisi de rendre compte de l’événement en live, le jury a précisé que « les trois lauréats n’ont pas directement collaboré ensemble » et qu’ils ont « mis en lumière des mécanismes différents de la réparation de l’ADN ».

L’Académie royale qui décerne les célèbres prix publie sur son compte Twitter des explications quant à son choix. Elle assure notamment qu’Aziz Sancar est parvenu à cartographier le mécanisme qui permet aux cellules de réparer l’ADN endommagé par des rayons ultra-violets.

#NobelPrize 2015 Chemistry Laureate Aziz Sancar has mapped the mechanism that cells use to repair UV damage to DNA : pic.twitter.com/yuNrYFWJPg
— The Nobel Prize (@NobelPrize) October 7, 2015