Mars: De l'eau, et un joli buzz pour la Nasa

MEDIAS L'agence américaine a su faire (un peu trop?) monter la sauce avant son annonce de lundi soir concernant l'eau martienne...

Nicolas Bégasse

— 

Conférence de presse de la Nasa à propos de l'eau sur Mars, le 28 septembre 2015.
Conférence de presse de la Nasa à propos de l'eau sur Mars, le 28 septembre 2015. — NASA/Aubrey Gemignani

« Si on me donnait un dollar pour chaque article que j’écris parlant d’eau découverte sur Mars… » On espère qu’elle est payée plus d’un dollar pour ses articles, mais la journaliste de Nature Alexandra Witze a mis le doigt sur un aspect peu commenté de la grande annonce faite par la Nasa lundi : le sentiment de « tout ça pour ça ? » que beaucoup ont partagé.

Dans sa couverture de l’événement sur Twitter, Witze prenait soin de noter lundi que « oui, cette nouvelle publication est cool. C’est un pas de plus dans le vieux débat sur ces écoulements martiens ». Mais qu’il ne s’agit bien que de ça : un pas de plus. Et pas la découverte faramineuse promise par la Nasa pendant plusieurs jours, l’agence américaine ayant fait monter la sauce tout le week-end précédant sa révélation en parlant de « découverte scientifique majeure ».

Une annonce un peu prévisible

« La Nasa aime mettre en scène ses découvertes et créer le suspense », souriait Francis Rocard, du Cnes, quand 20 Minutes lui demandait sur quoi allait porter la grande annonce quelques heures avant la fameuse conférence de presse. Il n’avait d’ailleurs eu aucun mal à prévoir que celle-ci concernerait les écoulements saisonniers observés depuis des années sur la planète rouge. « Ils ont présenté leur annonce comme la résolution d’un grand mystère martien, c’était un peu trop fort, approuve le chercheur CNRS Nicolas Mangold, du Laboratoire de planétologie de Nantes. Ça résout un mystère, oui, même si ce n’est pas "le" mystère de la vie ou de l’eau sur Mars – simplement celui de ces écoulements saisonniers. »

Car beaucoup de questions demeurent : est-ce bien de l’eau qui coule pendant les mois chauds sur Mars ? Vient-elle du sol ou de l’air ? A quel point le phénomène est-il répandu ? Cette eau, froide et salée, peut-elle abriter la vie ? La Nasa n’a pas encore les réponses. Et est coutumière du fait : les écoulements qui contiennent peut-être de l’eau, on en parlait dès 2011. L’eau sur Mars en général, elle, revient régulièrement dans l’actu (par exemple en janvier puis décembre 2014, en avril dernier…). Certains, comme l’Agence science presse canadienne, se sont déjà agacés de cette manie de multiplier les annonces.

« Etait-il vraiment justifié de faire monter la sauce ainsi ? »

Sur son très sérieux blog, la spécialiste en planétologie Emily Lakdawalla s’interroge : « Etait-il vraiment justifié de faire monter la sauce ainsi ? Est-ce que cette annonce est autre chose que la Nasa découvrant l’eau sur Mars pour la millième fois ? Personnellement, je ne pense pas que la vie sur Mars soit devenue plus plausible maintenant qu’avant l’annonce. » Reconnaissant évidemment l’intérêt de la découverte, elle concède que « bien sûr, la Nasa n’a pas vendu son sujet comme "Un nouveau résultat d’étude cool !", ils ont préféré "Mystère résolu !", et "Annonce importante !" ». Un peu survendu, certes, mais après tout, l’attention des médias du monde entier a été retenue. Et le temps de quelques jours, la planète bleue s’est intéressée à la planète rouge. L’exploration de Mars vaut bien un petit buzz.