Cérès: Comment une planète naine a pu accoucher d'une montagne géante?

PLANETOLOGIE La nouvelle photo de la planète naine Cérès prise par la Nasa pose de nombreuses questions...

N.Bg.
— 
Montagne de 6km de haut présente sur Cérès photographier en août 2015 par Dawn.
Montagne de 6km de haut présente sur Cérès photographier en août 2015 par Dawn. — Nasa / JPL - Caltech

On l’avait promis il y a un mois, c’est chose faite : le satellite Dawn de la Nasa est passé en orbite basse autour de la planète naine Cérès, à 1.470 km d’altitude, et en fait 14 fois le tour en onze jours. De quoi établir une cartographie très précise de cette mini-planète située entre Mars et Jupiter.

 

Montagne de 6km de haut présente sur Cérès photographier en août 2015 par Dawn. - Nasa/JPL - Caltech

 
De quoi aussi en prendre plein les yeux et étonner tous les planétologues, comme avec cette photo de montagne (ci-dessus) prise le 19 août et révélée mardi par la Nasa. Le sommet impressionne pour trois raisons. D’abord, par ses proportions : selon les relevés de Dawn, la montagne est bien plus grande que le Mont-Blanc, à environ 6.000 mètres d’altitude. Pour une planète aussi petite que Cérès, c’est énorme.

Ensuite par son environnement :la montagne semble s’ériger au milieu d’une vaste plaine, et le seul relief avoisinant est un gros cratère. Et en parlant de cratère, le cliché pris par Dawn montre que la montagne semble en être dépourvue.

Une montagne sans cratères… et donc jeune ?

Des caractéristiques étonnantes qui posent plusieurs questions : comment la montagne a-t-elle pu apparaître ? L’absence de cratère signifie-t-elle qu’elle est jeune ? Si son sommet est plat comme le cliché semble l’indiquer, quelle force a bien pu l’éroder ? Et enfin, comment expliquer les variations de couleur de ses flancs, sombres ici, clairs là ?

On n’en est malheureusement pour l’instant qu’au stade des questions, qui n’ont comme réponse que des esquisses de théories. Et qui viennent s’ajouter aux nombreux autres mystères de Cérès, comme ces étranges points brillants du cratère Occator – qui ont désormais droit à leur sondage sur le site de la Nasa. Mais l’espoir d’obtenir des réponses est bien là : Dawn et son spectromètre jusqu’ici défaillant continuent le travail, et le satellite de la Nasa va même poursuivre sa descente vers la planète, jusqu’à atteindre l’altitude très basse de 375 kilomètres à la fin du mois d’octobre.