Espace: Le vaisseau de ravitaillement japonais bien arrimé à l'ISS

SPATIAL Il s'agissait du premier arrimage d'un vaisseau entièrement dirigé par une équipe japonaise...

20 Minutes avec agences

— 

La fusée H-2B, au centre spatial de Tanegashima, au Japon, le 19 août 2015.
La fusée H-2B, au centre spatial de Tanegashima, au Japon, le 19 août 2015. — /NEWSCOM/SIPA

Le vaisseau japonais de ravitaillement HTV5 (ou Kounotori 5) s’est arrimé sans problème à la Station spatiale internationale (ISS) lundi, a annoncé l’agence nippone d’exploration de l’espace, Jaxa. « L’opération d’arrimage s’est terminée à 02h28 (19h28 heure de Paris) », a ainsi confirmé l’organisme public.

Une mission supervisée depuis le centre de contrôle de la NASA

Cette tâche, pour le moins délicate, avait été confiée au spationaute nippon Kimiya Yui, qui a dû téléguider le HTV5, module cargo inhabité à usage unique, à l’aide d’un bras robotisé pour le fixer à l’ISS, avant d’effectuer tous les branchements nécessaires à son déchargement. Un autre Japonais, Koichi Wakata, a supervisé les opérations depuis le centre de contrôle de mission de l’agence spatiale américaine Nasa. « Je suis fier que nous puissions ainsi livrer le ravitaillement indispensable à l’ISS grâce aux possibilités de la robotique japonaise, à nos technologies et nos astronautes », s’est de suite félicité le président de la Jaxa, Naoki Okumura, dans un communiqué.

Le vaisseau restera arrimé au moins 45 jours à l’ISS

Chargé de 5,5 tonnes de matériel et de vivres pour les résidents de l’ISS, dont un équipement de traitement d’eau confié par la Nasa et un dispositif d’expérimentation pour étudier les effets du vieillissement sur des souris, Kounotori 5 (« la cigogne ») avait été lancée dans l’espace mercredi 19 août par une fusée japonaise H-2B, partie de la base méridionale de Tanegashima. Ce tir avait été opéré par la Jaxa et le groupe industriel Mitsubishi Heavy Industries (MHI), également chargé de l’assemblage de la fusée H-2B, la plus grosse du Japon après le modèle H-2A.

La mission japonaise Kounotori 5 (qui doit rester arrimée à l’ISS au maximum 45 jours) est la cinquième de ce type assurée par le lanceur H-2B après celles, réussies, de septembre 2009, janvier 2011, juillet 2012 et août 2013.