Pluie de météores: 5 choses à savoir avant la nuit des Perséides

ASTRONOMIE Dans la nuit de mercredi à jeudi, les étoiles filantes vont défiler dans le ciel...

Nicolas Bégasse

— 

Les Perséides (étoiles filantes) en Angleterre en 2014.
Les Perséides (étoiles filantes) en Angleterre en 2014. — Matthew Power/REX/REX/SIPA

Un mois après le 14-Juillet, un nouveau feu d’artifice va éclairer le ciel. La traditionnelle pluie de météores du mois d’août sera à son apogée dans la nuit de mercredi à jeudi et s’annonce impressionnante. Pour tout comprendre et bien en profiter, 20 Minutes fait le point en 5 questions.

Les Perséides, c’est quoi ?

Ce sont de petites particules de la comète Swift-Tuttle, qui croisent l’orbite terrestre chaque été. « En rentrant dans notre monde, les Perséides - des petits caillots cométaires - cognent dans les molécules de l’atmosphère et ce choc, extrêmement violent, produit de la lumière », explique à l’AFP Jérémie Vaubaillon, astronome à l’Observatoire de Paris : « Chaque caillot se transforme en étoile filante ».

Quand les observer ?

« Le pic d’activité est prévu à 20h40 heure française », indique à 20 Minutes Philippe Henarejos, le rédacteur en chef de Ciel et Espace. Trop tôt pour la France, donc, même s’il y a une petite chance pour que ce pic arrive un peu plus tard, quand il commencera à faire nuit. « Les Perséides ne sont pas homogènes, c’est comme un filon dont on traverserait les veines, illustre Philippe Henarejos. On peut donc espérer que ce pic d’activités dure plus longtemps, ou soit décalé dans le temps. » Un autre pic est attendu en toute fin de nuit. Mais entre les deux, pas de souci à se faire, les étoiles filantes seront là, d’autant plus visibles que la Lune, absente, ne perturbera pas leur observation.

Comment s’y prendre ?

Fuyez la pollution lumineuse, installez-vous confortablement et observez (à l’oeil nu, pas besoin d’instruments) l’horizon nord-est. C’est entre les constellations de Persée et Cassiopée que les étoiles filantes seront les plus nombreuses. Pour plus de conseils, rendez-vous sur notre guide pratique de la Nuit des étoiles.

Que va-t-on voir ?

« La nuit promet d’être bonne, avec un taux horaire de l’ordre de 100 », indique Philippe Henarejos. Potentiellement, on pourra donc voir plus d’une étoile filante par minute. « Mais attention, poursuit l’expert, comme nos yeux ne voient pas tout à tout moment, on en manque peut-être la moitié », prévient-il. Et à quoi ressemblent-elles, ces étoiles filantes ? « Les Perséides sont souvent furtives et brèves, décrit Philippe Henarejos, mais il y aura quand même de beaux bolides brillants et assez spectaculaires. »

Et si cette nuit je suis occupé ?

La saison des étoiles filantes dure cette année du 17 juillet au 24 août. Même si le pic d’activité a lieu dans la nuit de ce mercredi à jeudi, il restera donc une dizaine de jours pour observer le ciel. Sinon, rendez-vous l’année prochaine. Ce nuage de poussières traversé par la Terre est gigantesque et contient des milliards et des milliards de particules lâchées par la comète. « Ce spectacle durera encore des années, c’est un vrai réservoir d’étoiles filantes », s’enthousiasme auprès de l’AFP Clément Plantureux, de l’Association française d’astronomie.