Les reliefs de Pluton ont reçu leurs petits noms

ESPACE Les cratères, plaines, montagnes et gouffres de la planète naine ont été baptisés…

N.Bg.

— 

Pluton photographiée par New Horizons avant son survol du 14 juillet 2015.
Pluton photographiée par New Horizons avant son survol du 14 juillet 2015. — NASA/APL/SwRI

Pour se rendre de la tache noire du Balrog à la sombre région de Cthulhu, passez la crête du Tartare, traversez la plaine de Spoutnik, grimpez la montagne Hillary et longez les gorges de Virgile. Cet improbable itinéraire, c’est sur Pluton qu’on peut le faire, depuis qu’a été dévoilée la liste mise à jour des noms donnés à tous les reliefs de la planète naine.

Celle-ci, survolée par la sonde New Horizons le 14 juillet dernier, s’est en effet dévoilée comme jamais auparavant, avec ses cratères, ses plaines et ses étonnantes montagnes d’eau glacée. De quoi épuiser le stock de noms glanés auprès du public par l’institut Seti (Search for extra-terrestrial life) au début de l’année. Une seule règle pour toutes ces appellations : avoir un rapport avec l’exploration, l’observation de Pluton, ou l’Enfer (Underworld en anglais), le nom de la planète étant le même que celui du dieu romain des enfers.

>> Voir la carte complète par ici

Des noms pas (encore) officiels

Tous ces noms ne sont pas encore officiels, mais ils devraient bientôt le devenir : leur sélection avait été faite avec la bénédiction de l’Union astronomique internationale (UAI), qui seule possède le droit de baptiser les corps célestes.

De son côté, la plus grosse des lunes de Pluton, Charon – dont le nom fait référence à la divinité qui passe d’une rive à l’autre du fleuve Styx- a également reçu plusieurs appellations pour ses propres reliefs. Le thème : les explorateurs et leurs vaisseaux. Le résultat : un tas de références à Star Wars et Star Trek. Au moins tant que l’UAI décide de ne pas faire le ménage là-dedans…