De la brume observée dans un cratère de la planète naine Cérès

ESPACE Apparaissant à intervalles réguliers, elle est un indice précieux pour comprendre de quoi sont faits les mystérieux points lumineux de l'astre...

N.Bg.

— 

Le cratère Occator et ses points brillants, présents sur la planète naine Cérès.
Le cratère Occator et ses points brillants, présents sur la planète naine Cérès. — NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

Oublions Pluton cinq minutes : plus proche de nous, entre Mars et Jupiter, une autre planète naine est en train de livrer l’un de ses secrets. Il s’agit de Cérès, petite planète située dans la ceinture d’astéroïdes, autour de laquelle tourne depuis le mois de mars le satellite américain Dawn. Particularité de l’objet : ses fameux points brillants, photographiés de près il y a quelques semaines et qui continuent d’interroger les scientifiques. Qui se demandent, très simplement, ce qu’ils peuvent bien être.

Jusqu’ici, quatre réponses étaient avancées quant à la composition des points blancs : de la glace, du sel, un autre minéral, ou autre chose. Cette semaine, la team glace a marqué un point. Et c’est grâce à de la brume que les scientifiques commencent à sortir du brouillard.

Une brume qui va et qui vient

Un des responsables scientifiques de la mission Dawn, Christopher Russell, a en effet dévoilé mardi qu’une sorte de brume avait été observée par intermittence dans l’un des cratères de la petite planète – Occator, le cratère disposant des plus beaux points lumineux, en illustration de cet article. « Vers midi (heure de Cérès), quand on regarde avec un angle incliné, on peut voir ce qui semble être de la brume, indique Russell, cité par le site de Nature. Elle revient à intervalles réguliers. »

La brume, qui remplit la moitié du cratère et s’arrête à son bord, pourrait bien être de la glace d’eau sublimée. Pour le savoir avec certitude, il faudra attendre que le spectromètre infrarouge dont est équipé Dawn veuille bien fonctionner correctement – il a été sujet à plusieurs petites pannes. En attendant, la sonde de la Nasa continue de se rapprocher de la planète naine : située à moins de 4.000 km de Cérès, elle orbitera à une distance inférieure à 1.500 km dans le courant du mois d’août.