VIDEO. SpaceX: Un problème d’amortisseur à l’origine de l’explosion de la fusée

ESPACE La fusée qui devait ravitailler la Station spatiale internationale avait explosé en juin, peu après son décollage…

Vincent Vantighem

— 

La fusée Falcon 9 de SpaceX, au-dessus de Cape Canaveral, aux Etats-Unis, le 28 juin 2015.
La fusée Falcon 9 de SpaceX, au-dessus de Cape Canaveral, aux Etats-Unis, le 28 juin 2015. — -- / NASA TV / AFP

Elle était censée pouvoir résister à une force de cinq tonnes sous l’effet de la vitesse supersonique. L’explosion de la fusée Falcon 9 –qui devait ravitailler la Station spatiale internationale en juin– est probablement due à la défaillance d’une fixation de 60 centimètres de longueur, une sorte d’amortisseur, qui retenait un conteneur d’hélium, a indiqué dans la nuit de lundi à mardi la société SpaceX.

Le 28 juin, la fusée avait explosé 2 minutes et 19 secondes après son décollage depuis la base de Cap Canaveral en Floride (Etats-Unis). Chargée de deux tonnes de fret, dont des matériaux destinés à des expériences scientifiques et des équipements coûteux de la Nasa, cette fusée devait ravitailler la Station spatiale internationale. Selon un rapport du Congrès, la perte a été évaluée à 110 millions de dollars (119 millions d'euros).

Un programme de vols habités à partir de 2017

Selon des résultats d’enquête préliminaires communiqués par Elon Musk, le patron de SpaceX, c’est donc cette fixation qui est à l’origine de l’accident. D’une épaisseur de 2,5 centimètres, elles sont fabriquées par des fournisseurs extérieurs, a également indiqué le patron de la société, soulignant qu’elles seraient, à l’avenir, «testées» avant les prochains lancements.

Portrait: Comment Elon Musk veut coloniser Mars

Pour autant, Elon Musk pense que cet accident n’affectera pas le calendrier du programme de vol habité vers la Station spatiale international, prévu à partir de 2017. «SpaceX est peut-être devenu un peu trop confiant» après une série de 18 lancements réussis. «Ce revers est donc une leçon importante pour l’avenir.»

Pour SpaceX, il s'agissait de la septième mission de ravitaillement de l'ISS effectuée pour le compte de la Nasa sur les 12 prévues dans le cadre d'un contrat de 1,6 milliard de dollars.