Solar Impulse 2 est reparti vers Hawaï

SOLAIRE L'avion fonctionnant à l'énergie solaire était bloqué au Japon pour des raisons météorologiques...

N.Beu. avec AFP

— 

L'avion Solar Impulse à l'aéroport de Nagoya, au Japon, le 24 juin 2015.
L'avion Solar Impulse à l'aéroport de Nagoya, au Japon, le 24 juin 2015. — /NEWSCOM/SIPA

L’avion révolutionnaire Solar Impulse 2, bloqué au Japon depuis le 2 juin pour des raisons météorologiques, en a décollé lundi matin pour survoler l’Océan Pacifique, a annoncé une porte-parole.

Piloté par le Suisse André Borschberg, l’appareil, qui fonctionne exclusivement à l’énergie solaire, est parti vers 3h (dimanche à 20h, heure de Paris) de Nagoya, dans le centre de l’archipel nippon, a-t-on précisé de même source. « Il a décollé à trois heures et quatre minutes (heure locale) », a dit Elke Neumann, porte-parole de l’équipe organisatrice de ce tour du monde inédit. « Nous attendons maintenant qu’il ait atteint le point de non-retour avant d’envoyer notre communiqué de presse officiel vers 10H00 heure locale », a-t-elle ajouté, soulignant que la météo était favorable, mais que cela pouvait encore changer.

C'était maintenant, ou pas avant un an

Pour aller du Japon à Hawaï, Solar Impulse 2 devra voler sur une distance de 7.900 km, ce qui devrait prendre au moins cinq jours et cinq nuits. Comme il n’y a aucun point en route où l’avion pourrait éventuellement se poser après son départ, cette étape est considérée comme la plus risquée du périple. Une précédente tentative de décollage avait dû être annulée, il y a quelques jours, pour cause de mauvais temps.

Dans une interview publiée la semaine dernière, le second pilote de Solar Impulse 2, Bertrand Piccard, avait souligné que l’appareil devait survoler le Pacifique dans les semaines à venir, au risque sinon d’être bloqué un an au Japon.