Vénus: La planète cache des volcans encore en activité

ESPACE Coulées de lave et points chauds où la température fluctue à la surface de la planète ont été identifiées grâce à la sonde Venus Express…

20 Minutes avec agences

— 

La planète Vénus est passée entre le Soleil et la Terre pour le plus grand plaisir des astronomes et astrophysiciens en quête d'un phénomène rarissime qui ne se reproduira pas avant 105 ans, mais le spectacle a été quelque peu gâché en Asie et en Europe par un écran nuageux.
La planète Vénus est passée entre le Soleil et la Terre pour le plus grand plaisir des astronomes et astrophysiciens en quête d'un phénomène rarissime qui ne se reproduira pas avant 105 ans, mais le spectacle a été quelque peu gâché en Asie et en Europe par un écran nuageux. — Stan Honda afp.com

La sonde Venus Express aurait été témoin d’un volcanisme actif sur la petite planète. Selon les analyses de sa mission qui s’est achevée en décembre et qui viennent de paraître dans la revue scientifique Geophysical Research Letters, cette activité volcanique pourrait même enfin le lever le mystère de cette épaisse couche de nuages qui semblait, selon les astronautes, dissimuler des volcans encore actifs.

Déjà, en 2010 et grâce à Venus Express, des chercheurs avaient repéré ce qu’ils pensaient être une couche de lave plus fraîche que les autres. Puis, en 2012, rappelle Sciences et Avenir, d’autres avaient annoncé avoir détecté des pics transitoires de dioxyde de soufre dans la haute atmosphère, suivis d’une baisse plus progressive. Autre indication de la présence d’une activité géologique volcanique identique à celle qui se produit sur Terre.

Des points chauds à la surface de Vénus

Des indices qui ont poussé les astronomes à affirmer que des volcans étaient encore en activité sur Vénus. Encore fallait-il le prouver. C’est donc chose faite, trois ans plus tard et après moult nouvelles analyses des données de la sonde Venus Express.

Les chercheurs de l’université Brown, de l’ESA et d’autres instituts de recherche affirment cette fois avoir repéré des points chauds à la surface de Vénus. Des zones de 1 à 200 kilomètres carrés dans lesquelles la température au sol s’élève brusquement, jusqu’à dépasser les 800 degrés celsius, avant de se mettre à refroidir.

« Inclure Vénus dans le club des corps avec un volcanisme actif du système solaire »

Selon ces experts de Vénus, il ne peut s’agir que de coulées de lave émises par des volcans actifs. Une idée que renforce la localisation de ces points chauds dans la zone de rifts « Ganiki Chasma » où des traces de coulées plus jeunes avaient déjà été repérées.

Si les astronomes savaient déjà que la surface de Vénus avait été façonnée par des éruptions volcaniques et des coulées de lave, ils affirment donc aujourd’hui, par la voix de Håkan Svedhem, scientifique chargé de Venus Express, que nous pouvons « inclure Vénus dans le petit club des corps avec un volcanisme actif du système solaire ».