Vue d'artiste d'une exoplanète découverte à 20 années-lumière de la Terre.
Vue d'artiste d'une exoplanète découverte à 20 années-lumière de la Terre. — N.A.S.A./SIPA

ESPACE

Espace: Les astronomes déterminés à trouver la vie extraterrestre

Pour beaucoup de scientifiques, la découverte d'une planète semblable à la Terre au-delà de notre système solaire ne tient pas de la science-fiction...

« Trouver des traces de vie au-delà de la Terre n’est pas une utopie », pense Natalie Batalha, astronome au Ames Research Center de la Nasa. « C’est quelque chose que nous pouvons accomplir, peut-être pas de mon vivant, mais peut-être du vivant de ma fille », estime-t-elle dans Gizmodo.

Bon nombre de scientifiques présents le 9 mai à l’inauguration de l’Institut Carl Sagan, du nom du célèbre astronome, partagent cet avis. L’Institut a justement été fondé pour explorer le cosmos à la recherche de vie extraterrestre.

« Comment savoir si un monde en orbite autour d’une autre étoile est habitable ? Pour la première fois de l’histoire, nous avons les outils pour répondre à cette question », s’enthousiasme Lisa Kaltenegger, l’astronome qui dirige l’institut. Les progrès de la science sont en effet considérables, alors qu’il y a vingt ans, les astronomes n’avaient pas encore identifié avec certitude de planètes en dehors de notre système solaire. Au cours des six dernières années, le télescope spatial Kepler a déjà permis de confirmer l’existence de plus de 1.000 de ces exoplanètes.

Un milliard de planètes semblables à la Terre ?

Mais combien sont réellement habitables ? Beaucoup, explique Bill Borucki, chercheur principal de la mission Kepler : « Nous avons appris que la plupart des étoiles ont des planètes autour d’elles, que les planètes de la taille de la Terre sont communes, et qu’une bonne partie se trouvent dans la zone habitable (où l’eau liquide peut exister) de leur étoile. »

Il calcule : « 100 milliards d’étoiles, 10 % avec des planètes de la taille de la Terre, 10 % d’étoiles comme le Soleil… » Soit un milliard de planètes de la taille de la Terre situées dans une zone habitable autour d’étoiles comme le Soleil.

Et après ? Que se passera-t-il si une planète semblable à la Terre est découverte ? « Si elle se trouve à quelques années-lumière d’ici, je dis, commençons à construire un vaisseau spatial », lance Steve Squyres, le responsable de la mission Mars Exploration Rover. « L’espèce humaine a mis 10.000 ans à se répandre sur la Terre, mais cela m’a pris huit heures d’avion pour traverser l’Atlantique », résume Didier Queloz, astronome spécialisé dans la recherche d’exoplanètes à l’Université de Cambridge. « Peut-être qu’il nous faudra encore cent, ou mille ans, mais ce n’est pas insensé d’imaginer que nous enverrons des explorateurs sur ces planètes proches. Il n’y a pas d’autre limite fondamentale que le temps. »