Espace: Le vaisseau cargo Progress s'est désintégré dans l'atmosphère de la Terre

ESPACE Les opérateurs de vol russes avaient perdu son contrôle quelques heures après le lancement de l'engin...

M.C. avec AFP

— 

Un vaisseau Progress en 2013.
Un vaisseau Progress en 2013. — HO / NASA / AFP

Réduit en fragments au dessus du Pacifique. Le vaisseau cargo inhabité Progress a terminé vendredi sa longue chute vers la Terre en se désintégrant dans l'atmosphère, une fin sans danger pour l'ISS mais qui constitue un nouvel échec humiliant pour le secteur spatial russe.

Le vaisseau Progress M-27M était censé s'arrimer la semaine dernière à la Station spatiale internationale (ISS) pour la ravitailler, mais les opérateurs de vol russes avaient perdu son contrôle quelques heures après le lancement de l'engin par une fusée Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Les six spationautes de l'ISS ont encore des réserves

Le Progress avait alors entamé une longue plongée vers la Terre en tournoyant sur lui-même, affichant des réactions incontrôlables. L'agence spatiale russe n'a pas été en mesure de prévoir l'heure et le lieu exact de sa chute, qui devait passer au-dessus de Paris, Cologne ou Cracovie. Elle ne s'est cependant pas montrée inquiète, la quasi-totalité des engins spatiaux du même type se désintégrant dans l'atmosphère ou atterrissant dans les océans, qui occupent la majeure partie de la surface de la Terre.

Les six spationautes de l'ISS, que le vaisseau devait ravitailler, ne sont pas mis en danger par la perte du cargo, disposant encore de plusieurs mois de réserves. Un vaisseau de ravitaillement Dragon, de la société américaine SpaceX, doit livrer à l'ISS au plus tôt le 19 juin environ 2,2 tonnes de matériel scientifique et de provisions.

Un nouveau coup dur pour l'industrie spatiale russe

La perte du Progress constitue cependant un nouveau coup dur pour l'industrie spatiale russe, secteur stratégique qui fait historiquement la fierté du pays, déjà confronté ces dernières années à une série de revers humiliants. Pour ce vaisseau cargo qui a fini sa course sur Terre, 2,6 milliards de roubles, soit 458 millions d'euros, auront été dépensés.

Une commission d'enquête a été mise en place pour déterminer les circonstances exactes de la perte du Progress. Elle doit présenter ses conclusions au plus tard le 13 mai, selon Roskosmos.