VIDÉO. L'un des mystères du caméléon a été élucidé

ANIMAUX Son arme pour un changement express de teinte: une couche de cellules contenant des cristaux, reflétant selon les besoins le vert, le jaune ou le rouge...

Nicolas Bégasse, avec Maxime Deloffre pour la vidéo

— 

Illustration: un caméléon.
Illustration: un caméléon. — Scott Cromwell/Solent New/SIPA

Il a beau changer de couleur à volonté, le caméléon n’a pas échappé au regard perçant des scientifiques. Et ceux-ci viennent de faire une grande découverte: contrairement à d’autres animaux à la couleur changeante comme la pieuvre ou la seiche, le caméléon ne compte pas sur les pigments de ses cellules pour modifier son apparence, mais sur une couche de nanocristaux.

Une étude publiée mardi dans Nature Communications par une équipe de chercheurs de l’université de Genève révèle que c’est grâce à ces cristaux microscopiques contenus dans des cellules de la peau appelées iridophores que le caméléon effectue ses plus beaux changements de couleur. Ce qui a mis la puce à l’oreille des scientifiques, c’est une vidéo montrant la peau d’un caméléon panthère passer du bleu au vert, du vert au jaune et du jaune au rouge: une telle variété ne pouvait être obtenue simplement grâce aux pigments contenus dans le derme du lézard.

Non, le caméléon ne change pas de couleur pour se camoufler

Les chercheurs ont donc pris cinq caméléons et ont examiné plus attentivement ces changements de couleur. La méthode: placer un mâle détendu en présence d’un mâle rival, et le voir s’exciter. Car contrairement à ce qu’on pense, «si on pose un caméléon sur un fond rouge, il ne va pas devenir rouge», rappelle Olivier Marquis, qui s’occupe des reptiles au Parc zoologique de Paris. Même si sa couleur de base, le vert, lui sert à se camoufler, c’est uniquement pour interagir avec ses pairs que le caméléon change de couleur. «Les couleurs voyantes, le rouge ou le jaune, signifient qu’un mâle se jauge à un autre, explique Olivier Marquis. Deux mâles prêts à se battre auront des couleurs chatoyantes, et le perdant du combat deviendra très sombre, gris ou noir, reflet de son nouveau statut social.»

Les chercheurs suisses ont donc sorti leurs outils, et observé cette couche de cristaux et leur arrangement. «Si la distance entre les cellules est petite, elles reflètent les longueurs d’onde courtes, comme le bleu; si elles sont plus espacées, elles reflètent les plus grandes longueurs d’onde, le rouge par exemple», explique le responsable principal de l’étude à la BBC.

(c) M. Milinkovitch/LANE - A g., les cellules serrées d'un caméléon détendu reflètent le vert. A d., les cellules plus distantes d'un caméléon stressé apparaissent jaunes ou rouges.

Comme souvent avec la science du vivant, la découverte des chercheurs pourrait bien avoir des applications techniques utiles à l’homme. Selon le site de la revue Science, la compréhension du changement de couleur des caméléons via ces cristaux pourrait ainsi permettre de développer de nouveaux matériaux capables de modifier leur couleur. Qui a dit cape d’invisibilité?