La croix d'Einstein découverte par des astronomes américains

ESPACE Le phénomène survient en même temps que l'anniversaire de la théorie de la relativité développée par le physicien...

20 Minutes avec agences
— 
La photographie la plus colorée de l'univers prise par Hubble et publiée le 3 juin 2014 par la Nasa et l'Esa.
La photographie la plus colorée de l'univers prise par Hubble et publiée le 3 juin 2014 par la Nasa et l'Esa. — Hubble

Ce n'était qu'une observation de routine, mais elle devrait changer la donne en matière de théorie de la relativité. Des astronomes, qui cherchaient un tel phénomène cosmique depuis vingt ans, viennent d'observer, grâce au télescope Hubble, quatre images d'une même supernova très lointaine.

Une première qui s'explique par un effet de loupe gravitationnelle et confirme ce qu'avait prédit, voici un siècle, le physicien Albert Einstein dans sa théorie de la relativité.

Selon un article publié dans la revue américaine Science, dans le cas de cette supernova, une étoile en fin de vie qui a explosé il y a plus de neuf milliards d'années, la masse des galaxies qui était devant a fortement déformé l'espace-temps et dévié la lumière, «un peu comme un objet lourd déforme un matelas», expliquent les scientifiques.

Egalement produites par la force gravitationnelle de trous noirs

Ici, l'énorme masse galactique a donc dévié la lumière de la supernova ce qui fait que cette lumière est vue en quatre images configurées comme une croix autour de la galaxie elliptique. Une observation de ce que l'on appelle donc, depuis plus d'un siècle, la «croix d'Einstein» et qui intervient en même temps que l'anniversaire de la théorie de la relativité développée par le physicien.

De telles images, également produites par la force gravitationnelle de trous noirs, ont déjà été observées auparavant «mais l'on n'avait jamais vu quatre images d'une galaxie produites par lun tel effet optique», lâche, heureux, Niels Bohr, l'un des astronomes.

«Pas de meilleure expérience de physique»

«C'est une configuration parfaite, nous n'aurions pas pu concevoir une meilleure expérience de physique», s'est félicité l'astronome Brad Tucker, de l'université nationale australienne (ANU). «On peut ainsi tester les plus grandes hypothèses de la théorie de la relativité d'Einstein en une seule fois, c'est un peu comme tuer trois oiseaux avec une pierre», s'est-il drôlement enthousiasmé.

A noter que selon les astronomes, cette découverte révèle également des informations quant à la force de la gravité et sur la quantité de matière noire et d'énergie sombres se trouvant dans l'Univers.