Affaire de la robe: Que disent les scientifiques?

PERCEPTION Dorée et blanche, ou noire et bleue? L'affaire de la robe secoue les réseaux sociaux...

T.L.G.

— 

Images d'une robe dont la couleur a créé un débat mondial
Images d'une robe dont la couleur a créé un débat mondial — buzzfeed

Le monde divisé en deux. La photo d’une robe postée sur Tumblr continue de faire jaser sur les réseaux sociaux. Est-elle bleue et noire? Blanche et dorée? Evitons l'affrontement en donnant la parole aux scientifiques.

Premier point, sur notre perception des couleurs. Le site du CNRS explique qu’«au fond de l’œil, de nombreux photorécepteurs permettent de capter la lumière. Ils transforment cette information en signal électrique qui est ensuite décodé par le cerveau pour donner la couleur». Soit, mais comment expliquer la différence selon les individus?

Une question d’âge?

Le poids des années joue-t-il un rôle? L'hypothèse est avancée par le chercheur Jay Neitz, interrogé par le site américain Vice. «La rétine de l'œil change tout au long de votre vie, et vous êtes moins sensible à la lumière bleue quand vous êtes plus vieux», indique le scientifique spécialisé dans la vision des couleurs depuis 35 ans. Utile, mais pas suffisant.

La couleur est relative

La luminosité lors de la prise du cliché pourrait être une piste. Les humains sont dotés d’une «adaptation à la couleur», ou «adaptation chromatique».  «Le système visuel est programmé pour mettre en valeur les différences qui existent entre deux couleurs juxtaposées ; il néglige ce qui leur est commun», note le CNRS. Le système visuel s’adapte donc à la couleur de la source ambiante pratiquement instantanément pour que l’observateur ne remarque pas de changement lorsque l’éclairage est modifié.

La couleur est ainsi relative et subjective. «Si je me rends dans une pièce éclairée par une lumière rouge, les choses blanches refléteront la lumière rouge», explique le Dr Neitz à Vice. «Mais un objet rouge reflétera également la lumière rouge», poursuit-il. «Si dans l’éclairage normal, cet objet est effectivement rouge, votre cerveau la percevra comme blanc».

C’est ce qui se passe ici. La photographie, probablement prise sous un éclairage bleuté, pourrait pousser votre cerveau à y voir du blanc.

Le poids de l'expérience

«Nous prenons constamment des décisions sur les quantités de lumière qui parviennent jusqu’à notre rétine», explique le Dr Riener à Buzzfeed. «Cette lumière, appelée luminance, est une combinaison de la quantité de lumière qui brille sur cet objet, et son reflet sur la surface de cet objet». Dans le cas de la robe, certaines personnes décident que le bleu et le noir renvoient davantage de lumière quand d’autres se concentrent plutôt sur l’éclairage blanc/or, plus réfléchissant dans un espace sombre. Une différence de perception célébrée dans l'échiquier d’Adelson. (Le carré A et le carré B ont l’air de couleurs différentes)

 

Notre vision est également influencée par ce que le chercheur en neurosciences John Borghi nomme le traitement «top-down». Ce que vous avez regardé juste avant la robe pourrait ainsi influencer votre cerveau. «Il se pourrait aussi que vous ayez vu des robes (ou tissus) de même texture ou de même forme par le passé, qui pourraient affecter votre perception», explique le chercheur à Buzzfeed. Ce phénomène se nomme l’amorçage.  

De manière générale, les différences de perception sont peu connues des scientifiques. L'éternel débat des goûts et des couleurs peut continuer.