Le père du laser, Charles Townes, est décédé

SCIENCES Il avait décroché le Nobel de physique en 1964...

Philippe Berry

— 

Charles Townes devant un maser, en 1955, qui précède le laser.
Charles Townes devant un maser, en 1955, qui précède le laser. — AP/SIPA

Ses recherches ont changé Internet, l'informatique et la médecine. Le père du laser, Charles Townes, est décédé mardi en Californie, à l'âge de 99 ans. C'est l'université de Berkeley, où il avait enseigné, qui l'a annoncé.

Townes avait décroché le Nobel de physique en 1964, avec deux Russes, pour leur travail indépendant sur le maser (amplification de micro-ondes) et son successeur, le laser (amplification lumineuse). Dès 1958, Townes publie un papier intitulé «Masers optiques et infrarouges» et obtient un brevet. Un autre chercheur américain, Gordon Gould, emploie le premier le nom «laser» («Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation», ou «amplification de la lumière par émission stimulée de rayonnement») et Theodore Maiman construit le premier prototype fonctionnel, rappelle le New York Times.

La science et Dieu

Townes se tourne ensuite vers l'astrophysique. Avec Reinhard Genzel, il défend la thèse de l'existence d'un trou noir massif au centre de la Voie lactée en 1985, et la preuve quasi-définitive sera mesurée en 2002.

Scientifique, Townes était également croyant. En 2005, il déclarait sur la radio NPR: «La religion, c'est la tentative pour comprendre le but et le sens de notre univers. La science, elle, cherche à comprendre comme l'univers fonctionne. Les deux sont liées.»

>> L'interview de Charles Townes avant son 99e anniversaire