Découverte d'une super-planète aux anneaux 200 fois plus gros que ceux de Saturne

ESPACE Si Saturne avait les mêmes anneaux, elle brillerait de mille feux dans le ciel...

Nicolas Bégasse

— 

Vue d'artiste de la planète J1407b et de ses anneaux.
Vue d'artiste de la planète J1407b et de ses anneaux. — Ron Miller

«On peut la décrire comme une sorte de super-Saturne.» Les astronomes de l’observatoire de Leiden, aux Pays-Bas, viennent de dévoiler leurs toutes dernières analyses des données de cette super-Saturne, une planète lointaine répondant au doux nom de J1407b. «La planète est bien plus grosse que Jupiter ou Saturne, et son système d’anneaux est 200 fois plus grand que celui de Saturne», soit un diamètre de 120 millions de kilomètres, décrit le coauteur de ces résultats publiés dans Astrophysical Journal.

Concrètement, cela signifie que si les anneaux de J1407b étaient placés autour de Saturne, ils seraient encore plus visibles depuis la Terre que notre bonne vieille Lune.

(c) M. Kenworthy/Leiden - Si les anneaux de J1407b entouraient Saturne

Pour se rendre compte du gigantisme de ces anneaux, une vue d’artiste accompagne la publication des résultats de l’observatoire de Leiden. Elle montre, à l’échelle, Saturne et ses petits anneaux à côté de J1407b.

(c) Ron Miller - Saturne comparée à J1407b et ses anneaux

On remarque sur cette vue d’artiste de larges fossés entre les différents anneaux. Ce sont ces trous qui ont motivé la première étude de J1407b, publiée en 2012 par l’université de Rochester. L’étoile de ce lointain système, une naine brune plutôt jeune, intriguait les astronomes. Sur une période de quelques semaines, elle apparaissait puis disparaissait rapidement, semblant subir de nombreuses et courtes éclipses. C’est à partir de cette observation que les scientifiques ont déduit que l’étoile avait été cachée par une planète passant devant elle, et par ses anneaux si nombreux et si immenses qu’ils dissimulaient à nos yeux la luminosité de l’étoile.

Ci-dessous: modèle informatique expliquant les variations de luminosité dans l'observation de l'étoile de J1407b

Exoring model for J1407b from Matthew Kenworthy on Vimeo.

Ces trous ont sans doute été causés par la formation de lunes nées de l’agglomération des débris contenus dans les anneaux de J1407b. Les chercheurs estiment que ces lunes pourraient être aussi grosses que Mars ou la Terre. L’appellation de «super-Saturne» n’est peut-être pas volée.