Philae a détecté des molécules organiques sur «Tchouri»

ESPACE Mais on ne connaît pas encore leur complexité...

Philippe Berry

— 

Photo prise par le robot Philae posé sur la comète "Tchouri" et transmise par l'Agence spatiale européenne le 13 novembre 2014
Photo prise par le robot Philae posé sur la comète "Tchouri" et transmise par l'Agence spatiale européenne le 13 novembre 2014 — Esa

L'agence spatiale européenne (ESA) n'a encore officiellement rien annoncé. Mais selon un chercheur allemand qui s'occupe de l'instrument Cosac, le robot Philae a détecté des molécules organiques dans la fine atmosphère de la comète Tchourioumov-Guérassimenko. Fred Goessmann explique à la BBC que des analyses sont en cours pour interpréter les résultats.

A l'origine de la vie sur Terre?

Pour l'instant, on ne connaît ni la nature de ces molécules, ni leur complexité. Cette découverte pourrait cependant renforcer la théorie actuelle selon laquelle les blocs carbonés qui ont permis l'apparition de la vie sur Terre ont été apportés lors d'un bombardement de comètes.

Ces analyses portent sur l'atmosphère de la comète et pas son sol. Philae a bien réussi un forage mais l'échantillon pourrait ne pas avoir été rapatrié dans le «four» du robot, selon Science Magazine. A l'heure actuelle, Philae est entré en hibernation, en attendant un éventuel réveil au printemps, si ces panneaux solaires arrivent à capter suffisamment d'énergie.