Mission Rosetta: «J’ai bon espoir que Philae ait une deuxième vie»

ESPACE Le robot s'est éteint mais pourrait continuer son travail grâce aux rayons solaires...

Propos recueillis par Thibaut Le Gal

— 

Mission Rosetta: Les photos de Philae et de Tchouri
Mission Rosetta: Les photos de Philae et de Tchouri — 20 minutes - Slideshow

Philae s'est endormi sur la comète Tchouri, en attendant des jours plus ensoleillés. Mais le robot a déjà pu transmettre d'importantes données scientifiques récoltées depuis son atterrissage mouvementé, à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre. 20 Minutes fait un premier bilan de cette mission historique avec l'astrophysicien du Cnes Francis Rocard.

Le bilan du programme est-il positif ?

Le bilan est exceptionnel. On a réussi une mission unique. Il y a eu un engouement général dans le monde entier. La mission de Philae est un succès. Nous avons travaillé pendant 60 heures sur la comète. Certes, tout ne s’est pas passé comme prévu car les harpons qui devaient l'ancrer au sol n'ont pas fonctionné. On a fait un bond de 1km à la surface de la comète, qui a duré près de deux heures, et on s’est retrouvé coincé entre deux rochers. Heureusement, la comète nous a sauvés, parce que le sol était mou et à chaque contact, il a ralenti notre rebond. Mais 80% du travail a été réalisé et les 10 instruments scientifiques ont été mis en route. On attend les résultats pour l’ensemble de ces missions. Tous n’auront pas le résultat escompté, car le robot a une patte en l’air.

Le robot a-t-il pu réaliser le forage?

Je n’ai pas la réponse aujourd’hui. Mécaniquement, Philae a fait le forage. Il a descendu la tige sur 55cm, en tournant. La question est de savoir s’il y avait bien un échantillon au bout de la tige. C’est là que l’incertitude demeure. On en saura plus lors de l'analyse des données.

Philae s’est finalement éteint. Est-ce la fin de sa mission?

La pile s’est épuisée ce matin [samedi] vers 1h36. Avant ça, on a tenté une rotation pour optimiser la réception de la lumière sur les panneaux solaires. Mais Philae est coincé entre deux rochers. Il ne va disposer que de très peu d’ensoleillement. Nous espérions 9 heures de soleil sur 12 heures de rotation, mais vu sa position, il n'en reçoit finalement qu'1h30. Heureusement, la comète se rapproche du Soleil, l'énergie disponible va croître de manière progressive jusqu'à être multipliée pas six. Le temps joue pour nous. J’ai bon espoir que Philae ait une deuxième vie. Cela peut être en 2015, au printemps voire cet été.

Si Philae se réactive, quelle sera sa mission?

C’est difficile à dire. On ne sait pas encore ce qui n’a pas fonctionné. Il faut faire le bilan des données recueillies, cela peut prendre des semaines voire des mois. On décidera alors les tâches cruciales à faire pour compléter ce qui n’a pas été fait. N’oublions pas que tout ne dépend pas de Philae. Rosetta va continuer d’engranger des informations, on aura de plus en plus de données. Rosetta va bouleverser notre existence sur les comètes.