Rosetta: Philae a transmis les données du forage sur «Choury»

ESPACE Le robot, qui fonctionnait encore vendredi soir, s'est finalement assoupi...

P.B. avec AFP

— 

Photo prise par le robot Philae posé sur la comète "Tchouri" et transmise par l'Agence spatiale européenne le 13 novembre 2014
Photo prise par le robot Philae posé sur la comète "Tchouri" et transmise par l'Agence spatiale européenne le 13 novembre 2014 — Esa

Ce petit robot est un dur à cuire. Coincé à l'ombre d'un rocher sur la comète «Choury», avec des batteries quasiment vides, Philae a pu envoyer des données vers la Terre, vendredi soir. «On a tout reçu».

Tout s'est déroulé exactement comme prévu. On a même pu faire la rotation pour optimiser la réception de la lumière sur les panneaux solaires», a déclaré  Jean-Pierre Bibring dans un entretien téléphonique depuis le centre de contrôle de Philae à Cologne (Allemagne).

«Le lien avec Rosetta a été établi un peu plus tard que prévu. Peut-être que j'ai bougé un peu ;)», a tweeté l'agence spatiale européenne.

C'était cependant le dernier contact avec Philae. «Entré en mode veille», il «va s'assoupir sous peu», annonçaient dans la nuit de vendredi à samedi les agences spatiales européenne et française. Le contact a finalement été perdu à 1h36, heure française, selon le CNES (Centre national d'études spatiales) à Toulouse, qui estime que la batterie de Philae devait être totalement déchargée vers 3h du matin.

 

Avant de s'assoupir, Philae avait réussi à effectuer un forage de dernière minute. Il faudra toutefois patienter pour savoir si l'échantillon a pu être ramené à la surface.

Une rotation avant l'hibernation

Surtout, le petit robot a pu effectuer une rotation de 35°, afin de réorienter ses panneaux solaires. Cela pourrait permettre à Philae de sortir de son hibernation aux alentours de l'été, quand la comète se rapprochera du Soleil, selon Philippe Gaudon, chef du projet Rosetta au CNES.

Quoiqu'il arrive à Philae, la mission Rosetta est loin d'être terminée. La sonde, qui a déjà parcouru 6,5 milliards de kilomètres dans l'espace, poursuivra son escorte de «Choury» au moins jusqu'au 13 août. C'est à cette date que la comète passera au plus près de l'astre.