Les dix chiffres pour tout comprendre sur la mission Rosetta

ESPACE Alors que le robot Philae a amorcé sa descente vers la comète Churyumov-Gerasimenko, «20 Minutes» revient sur les chiffres clés…

Vincent Vantighem

— 

La sonde Rosetta (vue d'artiste) devant le noyau de la comète 67P, photographié le 4 août 2014.
La sonde Rosetta (vue d'artiste) devant le noyau de la comète 67P, photographié le 4 août 2014. — ESA

Ca donne le vertige. Et pour cause, cela se passe à 511 millions de kilomètres au-dessus de nos têtes. Alors que la sonde spatiale Rosetta a largué, ce mercredi, le petit robot Philae qui doit rejoindre la comète Churyumov-Gerasimenko, 20 Minutes revient sur les chiffres clé de cette mission spatiale qui pourrait nous permettre d’en savoir davantage sur les origines de la vie sur Terre.

>> Découvrez «Un plan sur la comète» notre webdocumentaire

6,5 milliards

Le nombre de kilomètre parcourus dans l'espace par Rosetta. Ce n'était pas le chemin le plus court, mais les techniques actuelles de propulsion ne permettaient pas de prendre une trajectoire plus directe. Rosetta a donc dû faire deux fois le tour de la Terre et une fois celui de Mars afin de bénéficier d’une «assistance gravitationnelle». Grosso modo: un effet de fronde qui a permis de la propulser jusqu’à la comète.

>> En direct: Suivez la mission Rosetta en live depuis-la-navette-spatiale

10 ans et 8 mois

C'est le temps déjà passé dans l'espace par la sonde Rosetta depuis son lancement le 2 mars 2004. La mission est programmée pour durer jusqu'en décembre 2015. Il faut savoir que pour permettre à Rosetta de conserver un peu d’énergie, les scientifiques l’ont mise en sommeil durant trois ans entre 2011 et 2014.

18 km/seconde

La vitesse à laquelle file la comète Churyumov-Gerasimenko, escortée par Rosetta. Philae descend sur la comète à une vitesse de 1 mètre/s, soit 3,5 km/h.

22,5 km

La distance par rapport au centre du noyau de la comète, à laquelle Rosetta a largué Philae ce mercredi matin. Soit 20km de la surface. Les experts se donnent une marge d’erreur d’un kilomètre sur les quatre que mesure la comète.

7 heures

C'est le temps que doit mettre mercredi Philae, en chute libre, depuis son largage par Rosetta, pour atterrir sur le noyau de la comète. La mission a 50% de chances de succès.

28 minutes et 20 secondes

Le délai de communication entre Rosetta et la Terre mercredi. C’est donc le temps qu’il faudra patienter sur Terre après l’atterrissage pour savoir si tout s’est passé normalement.

2,5 m

La profondeur à laquelle peuvent s'enfoncer dans le sol cométaire les deux harpons qui doivent ancrer Philae sur le noyau de la comète. Si le robot pèse 100 kg sur Terre, son poids est ramené à un gramme sur la comète en raison de l’absence de gravité.

25 cm

La profondeur jusqu'où SD2, un des dix instruments scientifiques de Philae, pourra forer le sol pour prélever des échantillons qui seront analysés sur place par d'autres instruments. C’est notamment ce type d’informations qui doit permettre d’en savoir davantage sur l’apparition de la vie sur Terre.

185,9 millions de km

La distance minimale entre la comète et le Soleil, dite «périphile», qui sera atteinte le 13 août 2015. La comète, toujours escortée de Rosetta, sera alors à 270 millions de km de la Terre. «A ce moment-là, les composants de Philae devraient griller en raison de la chaleur, indique à 20 Minutes, l’astrophysicien Francis Rocard. Le robot mourra de sa belle mort…»

1,3 milliard d'euros

Le coût total de la mission Rosetta sur 20 ans. Huit pays européens participent au projet. La France à hauteur de 20%.