Virgin Galactic: Un futur passager SpaceShipTwo ne se démonte pas

MONDE Déjà détenteur d’un billet, Jon Goodwin a expliqué pourquoi il restait confiant samedi matin après l’annonce du crash…

Claire Planchard
— 
La navette spatiale de Virgin Galactic WhiteKnightTwo au Spaceport America, dans le Nouveau-Mexique le 10 septembre 2014.
La navette spatiale de Virgin Galactic WhiteKnightTwo au Spaceport America, dans le Nouveau-Mexique le 10 septembre 2014. — Robin Zielinski mbo/AP/SIPA

Il a payé 200.000 dollars pour faire partie des premiers touristes de l’espace et cet accident ne va pas le dissuader de réaliser son rêve. Jon Goodwin, un homme d’affaires britannique à la retraite qui détient déjà son billet pour le premier vol spatial touristique de Virgin Galactic a réagi ce samedi matin sur la BBC.

Une fois passé «l’énorme choc» de l’annonce de la mort d’un pilote lors d’un vol test vendredi au-dessus du désert de Mojave, Jon Goodwin a exprimé sa totale confiance et détermination à faire partie de l’aventure.  

«Richard Branson [le patron de Virgin] ne nous permettra pas de voler tant que l’appareil ne sera pas parfaitement sûr», a-t-il expliqué sur le plateau de l'émission «BBC Breakfast». «Je suis tout à fait confiant que les personnes qui travaillent sur ce projet dans le désert du Mojave depuis une dizaine d’années vont rectifier ce problème et que finalement je volerai et que cela sera totalement sûr au moment où je le ferai».