Espace: L'Inde place une sonde low-cost en orbite de Mars

PLANETE ROUGE Elle a été conçue et produite en un temps record et avec un budget réduit...

20 Minutes avec AFP

— 

Une sonde indienne mise en orbite autour de Mars.
Une sonde indienne mise en orbite autour de Mars. — ISRO/EyePress/NEWSCOM/SIPA

L'Inde a réussi son pari de placer une sonde en orbite de Mars mercredi, un succès pour cette première mission indienne vers la planète rouge conçue à coût réduit et en un temps record. « L'Inde a réussi à atteindre Mars. Félicitations à vous tous, au pays tout entier. L'histoire s'écrit aujourd'hui », a déclaré le Premier ministre indien Narendra Modi depuis le siège de la mission pilotée par l'agence spatiale indienne (ISRO) à Bangalore (sud).

La sonde Mars Orbiter Mission (MOM), qui avait décollé le 5 novembre 2013, a été placée avec succès en orbite de la planète rouge mercredi à 08h02 locales.

Elle a été conçue et produite en un temps record et avec un budget réduit, l'Inde parvenant comme elle l'espérait à devenir le premier pays d'Asie à atteindre Mars. Seuls les Etats-Unis, la Russie et l'Europe ont réussi dans cette entreprise jusque-là. Avec un budget de 74 millions de dollars, la mission indienne n'a coûté qu'une fraction de la sonde MAVEN de la Nasa placée en orbite de Mars avec succès dimanche.

100 millions de dollars

« Nous avons réussi à notre première tentative. L'ISRO a conçu cet engin spatial en un temps record de trois ans, chaque Indien est fier de vous », a dit le Premier ministre devant les membres de l'agence spatiale. Le dirigeant indien a souligné que le montant consacré à cette mission était inférieur au coût du film de science-fiction Gravity produit à Hollywood, estimé à 100 millions de dollars.

La sonde indienne est munie de capteurs destinés à mesurer la présence de méthane dans l'atmosphère de Mars, qui accréditerait l'hypothèse d'une forme de vie primitive sur cette planète. Elle devrait tourner pendant six mois autour de la planète rouge, à environ 500km de son sol. Le robot Curiosity de la Nasa, arrivé sur mars en 2012, n'avait cependant pas détecté de méthane, un gaz qui est souvent le signe d'activités biologiques, selon une étude publiée en septembre 2013.