Planète: La sonde Maven réussit son entrée en orbite autour de Mars

ASTROPHYSIQUE Elle doit permettre de percer les mystères de l'atmosphère de la planète rouge...

20 Minutes avec AFP

— 

La sonde Maven de la Nasa va analyser l'atmosphère martienne à partir de septembre 2014.
La sonde Maven de la Nasa va analyser l'atmosphère martienne à partir de septembre 2014. — NASA/Goddard

Le vaisseau spatial américain Maven, première sonde visant à percer les mystères de la disparition d'une grande partie de l'atmosphère de Mars dans un lointain passé, a réussi son insertion en orbite de la planète rouge tôt lundi, a indiqué la Nasa. 

Des applaudissements avaient retenti dans la salle de contrôle de la mission quand l'insertion de la sonde a été confirmée, selon les images de la Nasa retransmises en direct. « Après dix mois de voyage et 711 millions de kilomètres parcourus, Maven est arrivée en orbite », avait peu après indiqué la Nasa sur son site internet. L'insertion s'est faite après l'allumage des moteurs de la sonde pendant une trentaine de minutes pour freiner sa vitesse.

Où est passée l'eau de Mars?

« Comme premier orbiteur à étudier la haute atmosphère de Mars, Maven va nettement accroître notre compréhension de l'histoire de l'atmosphère martienne et comment le climat a changé au cours du temps ainsi que l'impact sur l'évolution de l'environnement à la surface et l'habitabilité potentielle de la planète », a souligné dans un communiqué dimanche soir le patron de la Nasa, Charles Bolden.

« Maven permettra aussi de mieux préparer les futures missions habitées sur la planète rouge dans les années 2030 », a-t-il ajouté. Il s'agit d'une orbite provisoire. Maven va maintenant commencer une période de cinq semaines de calibrage de ses instruments avant de se placer sur une orbite elliptique définitive de quatre heures et demie, qui lui permettra des observations sous toutes les latitudes, de toutes les couches de la haute atmosphère martienne, avec une altitude variant de 150 km à plus de 6.000 km.

« La mission Maven --d'une durée d'un an-- cherchera à répondre aux questions de savoir où est passée toute l'eau qui se trouvait sur Mars dans un passé lointain ainsi que le dioxyde de carbone (CO2) », avait expliqué auparavant Bruce Jakosky, de l'Université du Colorado, le responsable scientifique de Maven.