Il faudrait 40.000 personnes pour coloniser une planète

SCIENCES Pour assurer un brassage génétique suffisant sur au moins cinq générations pendant le grand voyage..

Philippe Berry

— 

Un concept de vaisseau spatial de la Nasa, le IXS Enterprise, par l'artiste Mark Rademaker.
Un concept de vaisseau spatial de la Nasa, le IXS Enterprise, par l'artiste Mark Rademaker. — M.RADEMAKER/NASA

Avec 50.000 survivants, la série «Battlestar Galactica» avait finalement visé assez juste. Selon une nouvelle étude, il faudrait environ 40.000 personnes afin de pouvoir coloniser une planète.

Publiée en avril dans Acta Astronautica, l'étude était passée inaperçue mais vient d'être repérée par Space.com. Cameron Smith, un anthropologiste de Portland State University, chiffre la population nécessaire entre 14.000 et 40.000 personnes. Il se base sur un voyage interstellaire de 150 ans, soit cinq génération.

70.000 ans pour aller jusqu'à Alpha Centuri

De précédents modèles estimaient que quelques centaines de personnes serait suffisant. Impossible, répond Smith. Selon lui, 14.000 est le strict minimum pour assurer un brassage génétique, et il faut prévoir plus large car il y aurait sans doute au moins «une catastrophe sévère» lors d'un tel voyage.

Avant d'en arriver là, il va falloir sérieusement améliorer la propulsion de nos vaisseaux spatiaux. A l'heure actuelle, une navette spatiale mettrait environ 165.000 ans pour atteindre notre étoile voisine, Alpha Centauri. Même une sonde inhabitée comme Voyager mettrait 70.000 ans. Avec une accélération progressive par voile solaire, la Nasa espère, après de sérieux progrès technologiques, réduire cette durée à 400 ans. Bref, le grand voyage, ce n'est pas pour tout de suite.