Le vaisseau de la Nasa pour voyager comme dans «Star Trek»

ESPACE La Nasa travaille sur un moteur à distorsion, comme celui de l’USS Enterprise…

Anne Demoulin

— 

Le vaisseau modélisé par le designer Mark Rademaker.
Le vaisseau modélisé par le designer Mark Rademaker. — Avec l'aimable autorisation de Mark Rademaker

La Nasa travaille sur un moteur à distorsion, comme celui de l’USS Enterprise dans Star Trek. Harold White, qui dirige l’Advanced Propulsion Team au sein de la Nasa, et le designer Mark Rademaker ont dévoilé le modèle 3D fascinant d’un vaisseau spatial réaliste, qui offre des perspectives incroyables, comme la possibilité de voyager aux confins de la galaxie en un rien de temps.

Notre système solaire est immense. De telles distances conjuguées à la limite absolue de la vitesse de la lumière rendent improbable de voyager et explorer de nouveaux mondes.

En novembre 2012, le physicien Harold White et son équipe ont imaginé une autre solution: exploiter la propulsion Alcubierre, c’est-à-dire le voyage supraluminique par la déformation de l’espace-temps.

Un vaisseau baptisé IXS Enterprise (IXS-110)

Trois ans plus tard, le chercheur dévoile un concept de vaisseau supraluminique réalisé suivant ses spécifications par le designer Mark Rademaker. Ce dernier propose un rendu 3D du vaisseau, baptisé IXS Enterprise (IXS-110), en hommage au vaisseau de la célèbre série de science-fiction. Il dispose de deux grandes structures à l’origine de la création du champ de distorsion nécessaire au voyage supraluminique.

Ces travaux restent pour le moment théoriques, mais ouvrent la voie à des avancées, qui pourraient atteindre le système Alpha Centauri en deux semaines seulement là où un engin à vitesse lumière met 4,3 années… Le chercheur a cependant l’espoir qu’une «expérience comme celle de Star Trek puisse être une possibilité de notre vivant», a précisé Harold White à Gizmodo

A l’heure actuelle, l’engin spatial le plus rapide que l’Homme soit capable d’envoyer dans l’espace est le satellite Hélios (prévu en 2018) qui atteindra les 720.000 kilomètres à l’heure.