Eclipse de Lune: Pourquoi la Lune va virer au rouge ce mardi

ESPACE Une tétrade, c’est-à-dire un enchaînement d’éclipses lunaires extrêmement rare, va commencer mardi matin…

Nicolas Beunaiche

— 

Une éclipse lunaire dans la bande de Gaza, le 10 décembre 2011.
Une éclipse lunaire dans la bande de Gaza, le 10 décembre 2011. — APAimages / Rex Feature/REX/SIPA

Mardi, la Lune va se déguiser en Mars. Très tôt dans la matinée, l’unique satellite naturel de la Terre va virer au rouge, à la faveur d’une éclipse totale. Mais que va-t-on précisément voir dans le ciel? 20 Minutes fait le point.

Une éclipse de Lune, c’est quoi?

La Lune est très joueuse. En raison de ses mouvements autour de la Terre, elle provoque régulièrement des éclipses: on parle d’éclipse solaire quand la Lune s’intercale entre la Terre et le Soleil, et d’éclipse lunaire quand c’est la Terre qui se trouve dans l’axe Soleil-Lune. On la dit partielle quand une partie de la Lune seulement entre dans l’ombre, totale quand 100% du globe lunaire est plongé dans le cône d’ombre de la Terre. C’est le cas de l’éclipse de mardi matin.

Est-ce un phénomène rare?

Oui et non. Chaque année, une à deux éclipses lunaires se produisent. Ce qui est plus rare, c’est l’enchaînement de quatre éclipses qui nous attend. Ce phénomène, appelé tétrade, n’a eu lieu qu’à trois reprises en 500 ans, selon la Nasa. En plus de l’éclipse lunaire de mardi matin, trois autres se produiront donc ces prochains mois. Posez d’ores et déjà des RTT: on sait qu’elles sont prévues le 8 octobre 2014, le 4 avril 2015 et le 28 septembre 2015.

Que pourra-t-on voir?

«La Lune passera par plusieurs phases: la pénombre, l’ombre et la totalité, puis de nouveau la pénombre et l’ombre», détaille Patrick Rocher, astronome à l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). L’éclipse durera au total 5h44, dont 1h19 pour la phase de la totalité. Problème: les Français de métropole n’en verront qu’une infime partie. Et pour cause, elle débutera quand le jour se lèvera dans l’Hexagone, à 6h53. «L’éclipse sera visible par les trois-quarts de la planète. Malheureusement, nous sommes dans le mauvais quart», explique Patrick Rocher. Il vous reste donc à prendre un avion pour New York ou les Antilles. Sinon, vous pourrez évidemment la voir en direct grâce à Internet, sur des sites comme celui de l’Observatoire Griffith ou Slooh.com.

A quoi ressemblera la Lune?

Dans la phase principale de l’éclipse, la Lune se teintera de rouge. Rouge, en raison du phénomène de «réfraction de la lumière dans l’atmosphère», précise Patrick Rocher. Celle-ci absorbe en effet la plus grande partie des rayons du Soleil, en particulier les longueurs d’ondes bleues (d’où la couleur du ciel). Seules les longueurs d’ondes les plus rouges des rayons solaires passent à travers la barrière de notre atmosphère. Mardi, au lieu de continuer son chemin tout droit, cette lumière rouge va être déviée vers l’intérieur du cône d’ombre, c’est-à-dire en direction de la Lune, qui la reflétera. C’est pour cette raison que l’éclipse lunaire est aussi appelée «lune rouge» ou «lune de sang».

Mots-clés :