Les Anglais rêvent de la Lune en solo

P.B. avec AFP

— 

AFP TV

Tout seul! Le Royaume-Uni examine plusieurs projets pour son programme de vols vers la Lune, selon la BBC qui cite des projets soumis par l'organisme britannique qui finance l'exploration spatiale.

La première mission, «Moonlight» (Clair de Lune), devrait porter sur le lancement depuis une base en orbite de projectiles qui s'enfonceraient deux mètres sous la surface de l’astre. Objectif: détecter d'éventuels «tremblements de Lune» et ainsi obtenir des données précises sur le centre du satellite terrestre.

En cas de succès, une seconde mission, baptisée «Moonraker» (râteau lunaire), pourrait être lancée. Un petit vaisseau spatial serait chargé d’explorer la surface lunaire à la recherche de sites adéquats pour de potentielles bases spatiales habitées.

L’Inde aussi

Selon le professeur Martin Sweeting, fondateur et directeur de la compagnie Surrey Satellite Technology Ltd., qui a préparé l'étude pour l'organisme de financement, le coût des explorations spatiales a suffisamment baissé pour que le Royaume-Uni «puisse y aller seule». Jusqu’à présent, elle avait toujours participé à des missions spatiales avec la Nasa, l’agence américaine, et l’Esa, son équivalent européen.

Mais les Britanniques ne sont pas les seuls actifs sur le dossier Lune: mercredi, l’Inde a lancé avec succès une fusée transportant une capsule qui doit être ensuite récupérée sur Terre. Une étape préparatoire à l’envoi d’une sonde –inhabitée– vers la Lune d’ici à 2009. Avant le Royaume-Uni, donc.