La Nasa veut chasser la vie extraterrestre sur un satellite de Jupiter

SCIENCES Reste à savoir si l'agence disposera du budget nécessaire pour envoyer une sonde creuser sous la glace d'Europe afin d'analyser son océan...

Philippe Berry

— 

Le satellite de Jupiter, Europe, pourrait abriter un océan liquide sous sa croûte glacée.
Le satellite de Jupiter, Europe, pourrait abriter un océan liquide sous sa croûte glacée. — NASA/JPL

Des poissons nagent-ils sous la glace qui recouvre la surface d'Europe? La question divise les scientifiques mais le consensus est large: s'il y a de la vie ailleurs que sur Terre dans notre système solaire, ce satellite de Jupiter est sans doute le meilleur candidat pour la dénicher. Et la Nasa semble d'accord. Dans son budget 2015, dévoilé mercredi, l'agence américaine liste pour la première fois une potentielle mission visant à envoyer une sonde à la surface d'Europe.

Pour l'instant, la Nasa a prévu de consacrer 15 millions de dollars sur les 17,5 milliards de son budget 2015 pour planifier une mission vers Europe à l'horizon 2025. Le problème, c'est qu'avec 15 millions de dollars, on ne met même pas un paquet de chips en orbite. La coût d'une sonde grimpera sans doute vers les 2 milliards de dollars, et il faudra convaincre le Congrès de faire un chèque.

Un océan géant sans doute sous la surface

A la surface d'Europe, il fait très froid (de -160 à -220°C). Mais de nombreux scientifiques estiment que sous une croûte glacée de 20-25km, le satellite abrite un océan liquide. Cela serait possible grâce à la force des marées qui compresse et étire sa surface sous l'influence gravitationnelle de Jupiter, libérant de l'énergie sous forme de chaleur.

Cet océan pourrait descendre à 150 km de profondeur, soit dix fois plus que la fosse des Mariannes sur Terre. Malgré la petite taille d'Europe, comparable à la Lune, on pourrait donc y trouver entre deux et trois fois plus d'eau que sur Terre.

Des microbes, des algues, ou des formes de vie plus complexes ont-elles pu s'y développer? On l'ignore, car on ne sait rien de cet hypothétique océan (température, salinité, quantité d'oxygène). C'est pour cette raison que la Nasa veut aller y faire un tour. On a déjà un nom à lui suggérer: Mission pêche au trou.

Dans la fiction, «Europa Report»

Sorti l'an dernier, le film aussi confidentiel que sous-estimé, «Europa Report», narre avec une précision quasi-documentaire une mission humaine à la surface du satellite. On n'en dira pas plus pour éviter les spoilers.