La fusée indienne commence son voyage vers Mars

ESPACE La fusée envoyée par L'Inde a quitté l'orbite terrestre dimanche…

J.M. (avec AFP)

— 

Le lancement de la fusée indienne, le 5 novembre 2013.
Le lancement de la fusée indienne, le 5 novembre 2013. — Arun Sankar K/AP/SIPA

La fusée envoyée par l'Inde avec à son bord une sonde destinée à voyager vers la planète Mars a quitté l'orbite terrestre dimanche et entamé son périlleux périple vers la planète rouge, a annoncé l'agence spatiale indienne. L'Inde ambitionne de marquer l'histoire de l'exploration interplanétaire en devenant le premier pays d'Asie à atteindre Mars.

La fusée qui a lancé la sonde Mangalyaan (ou Mars Orbiter), de couleur dorée et de la taille d'une petite voiture, devrait arriver à destination en septembre 2014, selon l'organisation indienne de la recherche spatiale (Isro).

Tourner autour de la Terre pour prendre de la vitesse

La fusée indienne, qui se déplace à la vitesse de 32 kilomètres par seconde, est cependant trop peu puissante pour la mission. Les ingénieurs de l'Isro ont eu l'idée de la faire tourner autour de la Terre pendant un mois pour lui faire prendre assez de vitesse pour échapper à la gravité terrestre. Depuis son décollage le 5 novembre, six manoeuvres de mise à feu des propulseurs ont été réalisées avec succès.

«C'est un tournant pour nous. L'Inde va pénétrer dans le vaste espace interplanétaire pour la première fois, avec un engin de conception indienne, pour démontrer son savoir-faire technologique», a déclaré à l'AFP le patron de l'Isro, K. Radhakrishnan.

Avec un budget réduit

Conçue et produite en un temps record, et avec un budget réduit, la sonde indienne est munie de capteurs destinés à mesurer la présence de méthane dans l'atmosphère de Mars qui accréditerait l'hypothèse d'une forme de vie primitive sur cette planète.

La mission martienne, démarrée en 2012, n'a coûté que 4,5 milliards de roupies (55 millions d'euros) et a été conçue selon le «jugaad», un principe typiquement indien que l'on pourrait rapprocher du «système D» et qui consiste à trouver la solution asticieuse la moins onéreuse possible.

Plusieurs pays ont déjà lancé des missions spatiales vers Mars, notamment les Etats-Unis, la Russie, le Japon et la Chine, mais beaucoup, dont le Japon et la Chine, ont échoué. L'Inde a elle aussi essuyé plusieurs échecs dans le domaine spatial, dont l'explosion au décollage d'un lanceur en 2010 et la perte de contact avec la sonde Chandrayaan en 2009.


Inde: décollage de la fusée emportant une sonde... par 20Minutes