L'autisme pourrait être détecté sur des bébés âgés de quelques mois

RECHERCHE Selon une étude publiée dans la revue scientifique «Nature»...

Anne-Laëtitia Beraud

— 

Illustration bébé.
Illustration bébé. — ANGOT / SIPA

L’étude du regard des bébés pourrait réussir à révéler les signes précoces de l'autisme. Selon une étude publiée mercredi dans la prestigieuse revue scientifique Nature, les nourrissons qui évitent le contact visuel pourraient être plus souvent sujets à cette maladie. Les premiers signes de l’autisme pourraient être étudiés sur des nourrissons âgés de deux mois, précise cette étude.

«Nous avons constaté une baisse constante de l’attention de la part de nourrissons de 2 à 24 mois qui ont été diagnostiqués plus tard autistes», a déclaré le docteur Ami Klin, directeur du Centre de l'autisme Marcus à Atlanta (États-Unis), cité par cette revue.

Pas d’alarme chez les parents

Les scientifiques précisent que cette recherche de l’autisme chez les nourrissons ne peut être effectuée à l'œil nu, mais grâce à des équipements spécialisés. «Les parents ne doivent pas s'attendre à remarquer quelque chose [chez leur enfant] sans l'aide de la technologie», a expliqué dans cette revue le responsable de l'étude, Warren Jones, directeur de recherche au Centre d'autisme Marcus.  «Les parents ne doivent pas s’alarmer si un enfant n'arrive pas à regarder leurs yeux à chaque instant», a-t-il ajouté.  

L'autisme est un terme générique pour une série de troubles de la sociabilité et de la communication, qui peut être bénigne mais aussi gravement invalidante.