On a retrouvé le moustique de «Jurassic Park»

Benjamin Chapon

— 

Un moustique fossilisé découvert dans le Montana aux Etats-Unis par les chercheurs du Smithsonian Institution.
Un moustique fossilisé découvert dans le Montana aux Etats-Unis par les chercheurs du Smithsonian Institution. — Dale Greenwalt/AP/SIPA

Frissons parmi les fans de dinosaures. Des archéologues ont découvert un moustique fossilisé, et gorgé de sang, dans de l’ambre. Ça ne vous rappelle rien? Tout débute ainsi dans le film Jurrassic Park, tiré du roman de Michael Crichton.

Des scientifiques extrayaient des traces d’ADN de dinosaures d’un tel moustique et reconstituaient des T-Rex et autres velociraptors. Même si l’histoire tourne mal dans le film, cette éventualité laissait rêveur.

Un ADN de moineau

Hélas, la réalité ne dépassera pas la fiction. D’abord parce qu’il est à ce jour impossible de reconstituer un dinosaure, même si on disposait de son ADN (une sombre histoire de nucléotides détruits). Ensuite parce que le moustique fossilisé retrouvé, même s’il est le plus vieux découvert à ce jour, n’a été piégé dans la résine «que» 46 millions d’années avant notre ère.

Le moustique préhistorique, femelle, annonce les chercheurs, n’a donc pas pu piquer de dinosaures, qui avaient déjà disparu 20 millions d’années avant son dernier repas.

Du coup, le sang contenu dans le moustique est sans doute celui d’un vulgaire oiseau préhistorique.

Le fossile découvert dans le nord du Montana, aux Etats-Unis, n’en est pas moins une découverte scientifique de premier ordre.