Correspondances sidérales

— 

 
  —

Le 25 octobre, Yahoo comptait émettre vers l’espace l'ensemble des données de sa « Time Capsule » par l’intermédiaire d’un rayon-laser monté sur la Pyramide du soleil de Teotihuacan au Mexique. La compagnie a dû dénicher un autre endroit, les autorités mexicaines craignant que le projet n'endommage les ruines du monument historique. Son choix s’est donc finalement porté sur le site de la tribu Pueblo of Jemez au Nouveau-Mexique, l’une des plus ancienne communauté amérindienne connue. Du 25 au 27 octobre, plus de quinze heures d'images, de vidéos, de poèmes et d'histoires vont ainsi simultanément être envoyées vers l'espace, diffusées sur le Web et projetées sur les parois du canyon qui entoure le site de Pueblo of Jemez.

Parallèlement à l’opération Yahoo Time Capsule, la chaîne de télévision ARTE, en partenariat avec le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), a, elle aussi, tenté d’établir un contact avec d’hypothétiques intelligences extraterrestres dans le cadre de l’opération Cosmic Connexion. Le 30 septembre dernier, pendant que la chaîne diffusait une émission spéciale Cosmic Connexion , le CNES envoyait simultanément le programme vers l’étoile Errai dans la constellation de Céphée, depuis une antenne située à Aussaguel (Toulouse).

Ces deux manifestations « grand public » précèdent le lancement très attendu de Corot . Ce nouveau télescope spatial sera utilisé par le CNES pour découvrir et observer directement des exoplanètes telluriques.

Certains chercheurs ont sévèrement critiqué ces deux initiatives pour leur manque de rigueur scientifique. C’est notamment le cas de l’astrophysicien et auteur de science-fiction David Brin qui estime qu’envoyer des messages au hasard dans l’espace pour y trouver une oreille amie est aussi vain que hurler dans la jungle dans l’espoir qu’on vous vienne en aide. Selon lui, si nous ne voulons pas rater notre premier contact, une réflexion scientifique et philosophique bien plus approfondie devrait être menée sur la nature et le contenu des messages que nous envoyons dans l’espace. Bref, qu’il s’agisse d’Alien ou d’ET, mieux vaut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de converser avec les extraterrestres.