La Nasa enregistre les images des deux plus grosses éruptions solaires de l'année

ESPACE Elles se sont déroulées lundi, mais n'ont eu aucun impact sur la Terre...

Corentin Chauvel

— 

Image de la première éruption solaire du 13 mai 2013.
Image de la première éruption solaire du 13 mai 2013. — NASA / SDO / AIA

On pensait qu’il avait disparu étant donné la météo actuelle, mais le soleil est toujours en activité. Les deux plus grosses éruptions solaires de l’année ont eu lieu lundi, a rapporté la Nasa.

>> Qu’est-ce qu’une éruption solaire? La réponse par ici

Ces éruptions étaient de classe X, soit la catégorie de mesure la plus intense pour ce type de phénomène. La première, de classe X1,7, est intervenue dans la nuit de dimanche à lundi, tandis que la deuxième, deux fois plus forte (de classe 2,8), s’est produite lundi en fin d’après-midi.


Eruption et éjection de masse coronale

C’est la première fois de l’année que des éruptions solaires de classe X ont lieu. La Nasa explique que chacune de ces éruptions se sont accompagnées d’une éjection de masse coronale (CME), soit un jet de bulles de vent solaire (du plasma chargé de particules) dans l’espace. Si elle ne peut franchir l’atmosphère terrestre, une CME peut tout de même avoir un impact sur la Terre, déréglant notamment les systèmes de communication. Mais ce n’est pas le cas cette fois-ci, rassure l’agence spatiale américaine. 

Le nombre d’éruptions solaires est en augmentation ces dernières années car le cycle d’activité du soleil – d’une durée de onze ans – monte en puissance et doit atteindre son point culminant cette année. La dernière éruption solaire la plus puissante s’est déroulée en août 2011, avec un événement de classe X6,9.