La gastroentérite a fait son retour la semaine dernière en France

© 2013 AFP

— 

Taxes accrues sur la bière, prélèvements pour les retraités imposables, hausse du tabac: trois jours après les mesures fiscales du budget de l'Etat, le gouvernement a présenté lundi l'addition pour le budget de la Sécurité sociale, dont le déficit doit baisser en 2013 à 11,4 milliards.
Taxes accrues sur la bière, prélèvements pour les retraités imposables, hausse du tabac: trois jours après les mesures fiscales du budget de l'Etat, le gouvernement a présenté lundi l'addition pour le budget de la Sécurité sociale, dont le déficit doit baisser en 2013 à 11,4 milliards. — Philippe Huguen afp.com

La gastroentérite s'est manifestée fortement la semaine dernière en France métropolitaine, touchant plus particulièrement six régions, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm.

La semaine dernière, la fréquence des nouveaux cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimée à 235 pour 100.000 habitants, au-dessus du seuil épidémique (175 cas/100.000 habitants) en métropole, note le réseau Sentinelles dans son dernier bulletin. Six régions étaient plus particulièrement touchées: le Nord-Pas-de-Calais (724 cas pour 100.000 habitants), le Limousin (372), l'Ile-de-France (319), la Haute-Normandie (255), l'Alsace (247) et le Centre (187), d'après les estimations du réseau qui surveille la gastroentérite depuis 1990.

Une «petite épidémie» de gastro, qui avait duré quatre semaines, touchant légèrement moins de 900.000 personnes, s'était arrêtée au début du mois de février. Par ailleurs, la varicelle a sévi la semaine dernière de façon «forte» en Alsace (82 cas pour 100.000 habitants), Champagne-Ardenne (58), Corse (54) et Languedoc-Roussillon (42), et «modérée» en Centre (39), Rhône-Alpes (35), Ile-de-France (34) et Auvergne (30).