L’Iran privé de nanotechnologies ?

— 

Grenoble compte faire un grand bond dans l'infiniment petit, avec l'inauguration vendredi du centre Minatec, unique pôle européen de micro et nanotechnologies.
Grenoble compte faire un grand bond dans l'infiniment petit, avec l'inauguration vendredi du centre Minatec, unique pôle européen de micro et nanotechnologies. — Jean-Pierre Clatot AFP/Archives

La revue Nature révèle que des scientifiques iraniens ont, dans un premier temps, été empêchés de participer à une conférence internationale consacrée aux nanotechnologies qui se déroule jusqu’au 8 septembre à Grenoble. Les hôtes français de la conférence, qui ont d’abord motivé leur choix par les craintes entourant la politique nucléaire iranienne, ont entre temps décidé de faire machine arrière.

Le congrès Trends in Nanotechnology 2006 (TNT2006) est un important forum scientifique international rassemblant la plupart des scientifiques qui travaillent dans le domaine des nanotechnologies. La manifestation se tient cette année au sein du Minatec de Grenoble, un vaste campus de recherche appartenant au Commissariat à l’Energie Atomique (CEA).

Lors de la préparation de TNT2006, alors qu’une quinzaine de chercheurs iraniens s’étaient préinscrits à ce congrès, Didier Molko, le directeur du Minatec, a d’abord indiqué aux organisateurs du congrès qu'en raisons de la situation politique internationale, « les règles du CEA interdisent l’accès [du Minatec] aux ressortissants iraniens ». Le 9 juin, ces quinze scientifiques ont donc été informés par courrier électronique que leur participation était annulée. Selon Nature, cette mesure d’ostracisme scientifique a bien entendu provoqué la colère des scientifiques concernés, mais elle a aussi suscité un malaise chez les organisateurs de TNT2006, qui ont estimé que « la science ne devrait pas être liée aux aléas politiques ».

En réalité, après avoir consulté les autres responsables du CEA, Didier Molko est revenu sur sa décision deux semaines plus tard. Finalement, deux scientifiques iraniens ont pu participer à la conférence, les autres s’étant désistés, en accord avec les organisateurs de TNT2006, pour des problèmes de visas.

Pour en savoir plus :
Le site de Nature : http://www.nature.com
Le site officiel de la conférence TNT2006 : http://www.tnt2006.org/
Le site web officiel du Minatec : http://www.minatec.com/index0.htm

Yaroslav Pigenet (yarek.blog.20minutes.fr)