Des virus utilisés comme additif alimentaire

— 

La Food and Drug Administration (FDA), le service du gouvernement américain responsable du contrôle et de la réglementation des médicaments avant leur commercialisation, vient d’autoriser l'utilisation d'un « cocktail » de virus comme agent de conservation de certains produits alimentaires frais. La préparation, homologuée par l’agence de santé sous l’appellation LMP 102, est un mélange de six virus bactériophages (mangeurs de bactéries) capables de parasiter et détruire la bactérie Listeria monocytogenes, responsable de la listériose, une maladie digestive ( http://fr.wikipedia.org/wiki/List%C3%A9riose ).

Fabriqué et conditionné sous forme de spray par la société américaine Intralytix, LMP 102 pourra ainsi être pulvérisé sur de la viande ou des produits laitiers afin de prévenir les intoxications alimentaires dues à la Listeria. Les bactériophages ( http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/bacteriophage-684.html ) sont sans danger pour l’homme, les animaux ou les plantes, car comme leur nom l’indique, ils ne peuvent infecter que des bactéries et non les cellules des organismes pluricellulaires.

C’est la première fois que la FDA autorise une préparation alimentaire à base de virus. Intralytix, qui affirme avoir déjà vendu une licence d’utilisation du LMP 102 à une multinationale agro-alimentaire, compte dans les prochains mois soumettre à la FDA de nouveaux « cocktails viraux » contre E. Coli, un bacille responsable d’affections pathogènes comme les gastro-entérites, et Salmonella, une bactérie très répandue à l’origine de très nombreuses maladies contagieuses comme la fièvre typhoïde.

Pour en savoir plus :
La fiche de l’Institut Pasteur sur la listériose
Le site officiel de la société Intralytix (en anglais)