Syndrome de Gilles de la Tourette: Ces célébrités qui ont réussi à vivre avec

SANTÉ portifs, musiciens, personnages publics, ils ont surmonté leur handicap et en ont même parfois fait une force...

Julien Ménielle

— 

Photomontage de personnages célèbres atteints du syndrome de Gilles de la Tourette.
Photomontage de personnages célèbres atteints du syndrome de Gilles de la Tourette. — 20 MINUTES/SIPA

Si le syndrome Gilles de la Tourette prête à rire, le quotidien de ceux qui en sont atteints n’a rien d’amusant. Entre la honte de crier en public des mots parfois obscènes et de répéter des gestes qui ne le sont souvent pas moins, «la maladie provoque l’isolement», décrit le président de l’Association française du syndrome Gilles de la Tourette. Certains, pourtant, ont réussi à surmonter ce handicap.

André Malraux

L’écrivain et politicien souffrait du fameux syndrome. Ce qui ne l’a pas empêché de mener une vie publique bien remplie. Olivier Todd, auteur d’un ouvrage sur Malraux, raconte même que «ses tics lui conféraient, paradoxalement, un pouvoir de séduction. D'abord, ils fascinaient, puis, souvent, dès qu'il était emporté par ce qu'il disait, ils disparaissaient, ce qui était tout aussi fascinant.»

Tim Howard

Premier Américain à jouer pour Manchester United, le gardien de but est atteint depuis l’enfance. «J’étais trop jeune pour comprendre vraiment ce qu’il m’arrivait quand les symptômes ont commencé et ça m’a pris longtemps pour apprehender ce qui se passait dans mon corps», a raconté celui qui est devenu le gardien de but de l’équipe nationale de son pays.

Mozart

Le génial musicien était notoirement scatophile et avait un comportement farfelu. Dans les années 90, une revue médicale britannique a publié un article imputant ses gesticulations et ses dérapages verbaux récurrents au syndrome de la Tourette.

Mahmoud Abdul-Rauf

Né Chris Jackson, ce basketteur doit sa carrière a la qualité de son shoot. Un geste que sa maladie l’a aidé à travailler inlassablement. Jeune, Mahmoud Abdul-Rauf ne pouvait en effet pas quitter le playground tant qu’il n’avait enfilé les shoots selon l’objectif qu’il s’était fixé.

Bart de Graaff

Victime d’une bactérie dans son enfance, ce présentateur télé néerlandais souffrait de troubles rénaux qui ont affecté sa croissance. Ce petit bonhomme, fondateur de la chaîne BNN, a fait de son comportement excentrique sa marque de fabrique.