La calvitie ou l'érection

— 

Sacrifier son érection pour combattre sa calvitie? Rare sont ceux qui y seraient prêts. C'est pourtant ce qui arrive à ceux qui ont choisi de prendre du Propecia. L'Afssaps a démenti l'information du Parisien, qui affirme que le traitement va être placé sous surveillance renforcée. Les troubles de l'érection et de la libido provoqués par le médicament pourraient entraîner une impuissance définitive, affirme le quotidien. Faux, répond l'Afssaps, les effets secondaires disparaissent à l'arrêt du traitement. Les patients cités par le journal décrivent pourtant des troubles qui persistent après l'arrêt du médicament.« C'est vrai que le Propecia peut induire des troubles de l'érection », confirme le Dr Sylvain Mimoun, andrologue à l'hôpital Cochin. Tout doit cependant rentrer dans l'ordre à l'arrêt du traitement, car celui-ci ne cause aucune lésion. Mais à cet instant, c'est dans la tête que ça se passe. « Les patients ont souvent besoin de conseils sexothérapiques, préconise Sylvain Mimoun, voire d'un soutien par des produits induisant l'érection. » Histoire d'inverser la tendance.Julien Ménielle