Les noces PSA-GM, stars du salon

dELPHINE BANCAUD (AVEC REUTEURS)

— 

La nouvelle Peugeot 208.
La nouvelle Peugeot 208. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Les constructeurs n'auront pas la tête à la fête ce mardi, jour de l'ouverture du Salon de l'automobile de Genève aux professionnels. Car en cette période de crise, tous anticipent une baisse des ventes de 3 à 4 % en Europe cette année. A la recherche de réduction des coûts, certains ont d'ores et déjà opté pour une stratégie de rapprochement. Dans ce contexte, l'alliance entre PSA Peugeot Citroën et General Motors, annoncée mercredi dernier, devrait être au cœur de toutes les attentions. Elle devrait permettre un partage de production entre les deux groupes à partir de 2016, mais n'aura pas d'impact sur l'activité des usines avant cette date, a déclaré vendredi le président du directoire du constructeur français, Philippe Varin. Le mariage portera dans un premier temps sur la mutualisation des achats et sur un partage de plates-formes de production existantes et de composants, avec à la clé des économies qui atteindront 1,5 milliard d'euros par an pour l'alliance à partir de 2016.