Gastro-entérite : des sèche-mains électriques à éviter

Corention Chauvel

— 

Séchage de mains dans un séche-mains électriques à air pulsé.
Séchage de mains dans un séche-mains électriques à air pulsé. — P. Brown / Rex / SIPA

Alors que le seuil épidémique de gastro-entérite a été atteint il y a deux semaines, les professionnels de santé appellent à se laver les mains et à se les sécher avec soin. Mais ils déconseillent les sèches-mains électriques.

Leur problème, évoqué ces dernières années dans plusieurs études britanniques, réside dans la propulsion d’un air chaud dans un milieu humide, ce qui favorise le développement microbien.

Selon les professionnels de l’hygiène, point de meilleure solution que le papier pour se sécher les mains après lavage, surtout en période «vulnérable»: «C’est indiqué par toutes les études, l’essuie-main à usage unique est la solution la plus hygiénique, c’est obligatoire dans les hôpitaux», indique un professionnel du secteur de l’hygiène. «On n’a rien trouvé de mieux», renchérit Sylvie Roulant, cadre de santé dans le Var, pour qui l’efficacité dépend aussi de la qualité de la ouate utilisée pour le papier.