Prothèses mammaires défectueuses: Un quatrième cas de cancer signalé

SANTÉ eux femmes porteuses d'implants PIP sont déjà décédées...

Julien Ménielle

— 

Une plainte a été déposée vendredi à Marseille (sud) à l'encontre de la société allemande qui certifiait le gel contenu dans les prothèses mammaires défectueuses du fabricant varois PIP, soupçonné de fraude, a-t-on appris auprès d'un avocat des victimes, confirmant une information du Parisien.
Une plainte a été déposée vendredi à Marseille (sud) à l'encontre de la société allemande qui certifiait le gel contenu dans les prothèses mammaires défectueuses du fabricant varois PIP, soupçonné de fraude, a-t-on appris auprès d'un avocat des victimes, confirmant une information du Parisien. — Gerard Julien afp.com

Un nouveau cas de cancer du sein a été signalé chez une patiente porteuse de prothèses mammaires PIP, a annoncé ce lundi l'agence française du médicament (Afssaps). Il s'agit du quatrième cas chez une femme portant des implants de cette marque, retirés de la vente en mars en raison de ruptures fréquentes. Au cours de leur enquête, les inspecteurs ont constaté que le silicone utilisé n'était pas destiné à un usage médical, mais industriel.

>> L'interview d'un cancérologue sur la question est par ici

«Ce cas de cancer du sein, qui n'est pas un lymphome (une tumeur rare), a été signalé par une patiente de Toulon», a précisé à l'AFP Jean-Claude Ghislain, directeur de l'évaluation des dispositifs médicaux à l'Afssaps. Parmi les autres patientes atteintes, deux sont décédées et une troisième est atteinte d'un adénocarcinome du sein.