Bactérie tueuse: Deux nouveaux morts en Allemagne

SANTÉ e bilan de l'épidémie s'élève désormais à 25 morts, tandis que la source de la contamination n'a toujours pas été identifiée...

J. M.
— 
Une infirmière s'occupe d'un patient contaminé par forme virulente de la bactérie E. coli qui sévit actuellement en Europe, le 1er juin 2011 à la clinique universitaire de Hambourg-Eppendorf (UKE), en Allemagne.
Une infirmière s'occupe d'un patient contaminé par forme virulente de la bactérie E. coli qui sévit actuellement en Europe, le 1er juin 2011 à la clinique universitaire de Hambourg-Eppendorf (UKE), en Allemagne. — A. WARMUTH/AFP PHOTO

Personne ne sait d’où elle vient, mais la bactérie à l’origine de l’épidémie allemande a fait deux nouvelles victimes ce mardi. En Basse-Saxe, deux femmes son mortes du fait d’une infection liée à l’Escherichia Coli, a annoncé le ministère des Affaires sociales cité par le site du quotidien allemand Bild. Le bilan total s’élève désormais à 25 décès, dont 24 en Allemagne.

Ne pas alimenter les psychoses

Dans le même temps, la Commission européenne a affirmé qu’il n’y avait pas lieu de procéder à des interdictions sur les produits à l’échelle européenne. Ce qui n’empêche pas la République tchèque de tester les viandes de bœuf et de porc importées d’Allemagne. «Il est crucial que les autorités nationales ne se bousculent pas pour donner des sources de contamination qui ne sont pas prouvées», a estimé le commissaire européen.

«Cela ne fait qu'alimenter les craintes de la population, des psychoses dans toute l'Europe et ça crée des problèmes pour les producteurs de légumes», a poursuivi le représentant. La Commission européenne a d’ailleurs proposé de débloquer une aide de quelque 150 millions d'euros en faveur des producteurs de légumes et de fruits de l'UE confrontés à un effondrement de leurs ventes.