Bactérie tueuse: Une cellule de crise mise en place en France

SANTE L'objectif est d'éviter une éventuelle épidémie, alors que 16 personnes sont mortes en Europe...

Avec Reuters
— 
Des concombres en 2011.
Des concombres en 2011. — West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

La France a mis en place une cellule de crise pour éviter une éventuelle épidémie d'Escherichia coli, la bactérie qui a causé la mort de 16 personnes en Europe, essentiellement en Allemagne.

Les autorités allemandes ont accusé dans un premier temps des concombres importés d'Espagne, au grand dam des Espagnols qui envisagent une action en justice. Le porte-parole du gouvernement français est pour sa part resté très prudent, ce mercredi, sur l'origine de cette crise sanitaire, qui ne peut, selon lui, être qualifiée d'espagnole ou d'allemande.

Le principe de précaution mis en avant

«La difficulté sur ce sujet, c'est le point d'interrogation qui pèse sur l'origine, sur la source et sur le véhicule de transmission», a déclaré François Baroin lors du compte rendu du conseil des ministres. Il a en revanche souligné que le gouvernement français entendait faire prévaloir le principe de précaution.

«Une cellule de crise a été activée, qui réunit l'Institut de veille sanitaire, la direction générale de la santé et la direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes», a expliqué le porte-parole.

Une unité d'alerte est également activée et des équipes des directions départementales de la protection des populations sont prêtes à intervenir partout en France, a-t-il ajouté. Il a également fait état d'une coordination avec les pays concernés, notamment l'Allemagne.