Bactérie tueuse: Les autorités allemandes doutent de la culpabilité du concombre

SANTÉ es examens ont été menés mais n’ont pas permis de déterminer la source de la contamination...

J. M.
— 
Un concombre bio espagnol, semblable à ceux dans lesquels ont été identifiées des Escherichia coli enterohémorragiques, en mai 2011 en Allemagne.
Un concombre bio espagnol, semblable à ceux dans lesquels ont été identifiées des Escherichia coli enterohémorragiques, en mai 2011 en Allemagne. — BAZIZ CHIBANE/SIPA

Et si le principal suspect était blanchi? Les autorités sanitaires allemandes ont émis des doutes ce mardi sur l’implication des concombres espagnols dans l’épidémie qui sévit dans le pays et plusieurs autres pays d’Europe. Les analyses menées sur les cucurbitacées ont en effet montré que le germe dont ils sont porteurs n'st pas le même que celui retrouvé dans les intestins des patients atteints.

«Nous espérions découvrir l’origine des graves complication du SHU, ces premiers résultats ne l’ont malheureusement pas permis», a déclaré la responsable de la santé de la ville de Hambourg Cornelia Prüfer-Storcks.