Concombres contaminés: Tout savoir sur l'évolution de l'épidémie

SANTE Trois cas suspects sont examinés en France...

E.M.

— 

Des concombres en 2011.
Des concombres en 2011. — West Coast Surfer / Moo/REX/SIPA

L‘épidémie de concombres contaminés en provenance d’Espagne s’étend peu à peu en Europe. L’Allemagne  a annoncé samedi trois nouveaux décès qui pourraient être liés à la bactérie. En France, le gouvernement a expliqué que trois cas suspects étaient en cours d’observation.

20Minutes fait le point sur ces concombres tueurs.

De quelle bactérie parle-t-on?

La responsable est une bactérie particulièrement agressive nommée l’Escherichia Coli enterohémorragique. Présente habituellement dans le tube digestif des ruminants, elle peut contaminer l’homme notamment si les matières fécales des animaux sont en contacts avec des légumes crus, comme les concombres.

Les patients infectés présentent alors des maux de tête, des douleurs abdominales et une diarrhée qui peut être sanglante.

D’où vient l’épidémie?

Selon la Commission européenne, les concombres infectés viendraient tout droit d’Espagne.

En Allemagne, les cucurbitacées incriminées sont de la marque «Bio Franet Pepino», en provenance de Malaga, et «Hortofrutícola», d’Almeria en Andalousie.

En Espagne, des analyses sont en cours et les premiers résultats seront connus lundi. La commission européenne a indiqué que les Allemands faisaient des tests pour voir si la contamination avait eu lieu ailleurs sur la chaîne de distribution. 

Quels pays sont touchés?

L’Allemagne est particulièrement concernée. Les autorités sanitaires ont annoncé le décès de quatre nouvelles personnes ce samedi. Au total, dix personnes pourraient avoir succombé à cette épidémie outre-Rhin.

Des cas probables de contamination ont aussi été dénombrés en Suède, au Danemark, en Grande-Bretagne, en Autriche, aux Pays-Bas et en Suisse.

La France est-elle concernée?

Trois cas suspects d'intoxication alimentaire en lien avec cette épidémie sont «en cours d'investigation», ont annoncé samedi les ministères de l'Economie, de la Santé et de l'Agriculture dans un communiqué commun.

Quelles mesures de précaution faut-il prendre?

Les autorités sanitaires recommandent à ceux qui souhaitent continuer à manger des concombres de bien les laver ou de les faire cuire avant de les manger. Mais tout le monde n'apprécie pas le concombre en gratin.