Mediator: Les médecins ne seront pas «les payeurs»

SANTE C'est ce qu'a assuré ce dimanche Xavier Bertrand...

Julie Rasplus

— 

Une plainte a été déposée à Nanterre jeudi contre les laboratoires Servier, accusés d'avoir entraîné de graves problèmes cardiaques avec son médicament Médiator, dont la nocivité avait été reconnue officiellement trois jours plus tôt, a indiqué mardi l'avocat des plaignants.
Une plainte a été déposée à Nanterre jeudi contre les laboratoires Servier, accusés d'avoir entraîné de graves problèmes cardiaques avec son médicament Médiator, dont la nocivité avait été reconnue officiellement trois jours plus tôt, a indiqué mardi l'avocat des plaignants. — Fred Tanneau afp.com

«Mettre sur un même plan le laboratoire Servier et les médecins, c’est n’importe quoi, c’est ahurissant.» Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a apaisé les esprits ce dimanche sur France 5 en démentant l’information du Figaro, concernant les modalités d’application du plan d’indemnisation des victimes du médicament coupe-faim.

Selon le quotidien, le texte, présenté mercredi en Conseil des ministres, prévoyait que les payeurs étaient «soit le laboratoire Servier soir les médecins qui ont prescrit le Mediator hors des indications reconnues», soit en tant que coupe-faim. «Les médecins ne seront pas les payeurs», a-t-il martelé.

Une affirmation clairement démentie ce dimanche par le ministre. «Les médecins ne seront pas payeurs», a-t-il assuré.  «C'est pas les médecins qui ont produit le Mediator. Ce n'est même pas les médecins qui étaient chargés de la police du médicament», a justifié Xavier Bertrand.

Médecins mécontents

L’information selon laquelle les médecins pouvaient être les payeurs a provoqué une levée de boucliers, un peu plus tôt dans la journée. Sur Europe1, le président du syndicat des généralistes MG France a qualifié de «scandaleux» le fait de chercher «des boucs émissaires dans cette affaire à travers les médecins prescripteurs».

>> Ecoutez les propos de Claude Leicher, ci-dessous:



Gérard Bapt, député et président de la mission d'information de l'assemblée nationale sur le Mediator et la pharmacovigilance s'est lui aussi prononcé contre une participation des médecins au financement de l'indemnisation, sur France Info.

Le ministère de la Santé avait annoncé début avril la création du fonds, destiné à pallier un éventuel refus du groupe Servier d'assumer l'indemnisation des victimes.